Echec d’une transfusion pour sauver la vie d’une petite tigresse

Des vétérinaires ont pratiqué une transfusion sanguine pour tenter de sauver une jeune femelle tigre de sept mois, qui avait été attaquée et frappée par des villageois dans le centre de l’Inde.

La petite tigresse, appelée Juhi (nom d’une fleur blanche) par les médecins, était toujours dans un état critique lundi. La transfusion a été pratiquée dimanche, avec du sang prélevé sur des tigres adultes en captivité.

C’était la première fois en Inde, qu’un tigre recevait une transfusion, a précisé Bimal Majumdar, responsable régional de la vie sauvage à Nagpur, 850 km au sud-est de New Delhi.

 

Juhi et sa soeur avaient été sauvées il y a deux semaines, après que des villageois aient tenté de les tuer, craignant que les jeunes tigresses s’en prennent à leurs enfants ou à leur bétail. Les deux petites femelles avaient sans doute été abandonnées par leur mère, et elles étaient affamées lorsqu’elles ont été récupérées.

Si Jai (Victoire) va mieux depuis qu’elle est soignée au zoo, en revanche l’état de sa soeur s’est détérioré.
Dimanche, ses niveaux d’hémoglobine ont tellement chuté que les vétérinaires s’occupant d’elle ont décidé de la transfuser, seul moyen de lui sauver la vie.

Vinery Jangle, la vétérinaire qui a supervisé la transfusion, notait en outre qu’aucun travail n’a jamais été fait en Inde sur les groupes sanguins des tigres sauvages, et qu’on ne sauvait donc pas si le sang transfusé convenait au petit félin.

Lundi, Juhi était sous perfusion et des caméras ont été installées dans son enclos pour une surveillance 24 heures sur 24. "Elle n’est pas encore en forme. Nous croisons les doigts", a ajouté Majumdar.

Juhi est morte 2 jours après, dans un zoo du centre de l’Inde.
Juhi avait pourtant montré des signes d’amélioration, mais a ensuite été prise de convulsions mardi, a expliqué Bimal Majumdar, responsable de la vie sauvage à Nagpur. "Nous avons perdu la bataille. Elle a eu des convulsions ce matin et nous avons fait tout notre possible pour la sauver. Mais elle a arrêté de respirer", a-t-il ajouté.

 

La population de tigres sauvages en Inde a chuté à quelque 1.500 individus, contre encore 3.600 environ il y a six ans. Les tigres sauvages étaient estimés à 100.000 il y a un siècle…

 

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire