La propagande anti-animaux de “VDM”

Viedemerde.fr consiste en un assemblage de courtes histoires, censées être vraies et témoignant du caractère « merdique » de la vie quotidienne. Voici des exemples tirés du top du classement (et même des premières places) :

Aujourd’hui, je suis dans ma 45e année et je suis toujours puceau. VDM

Aujourd’hui, après une longue série d’examens, j’apprends que je suis stérile. Ma femme est enceinte de notre deuxième enfant. Je pense que je vais avoir des questions à lui poser… VDM

Aujourd’hui, l’agent immobilier est venu pour faire visiter ma maison. Il a ouvert ma chambre et j’étais en train de me branler. VDM

On voit tout de suite le niveau. Et cette dynamique de « microblog » populiste et mensongère a un grand succès : c’est l’un des sites les plus visités en France, notamment avec une application pour téléphones portables ; il y a désormais des versions en anglais, en espagnol, etc.

Mais si malheureusement cela doit nous intéresser, au-delà de la dimension anecdotique, c’est qu’il y a peu de catégories, et que pourtant il y en a une appelée « Animaux. »

Et elle pose un véritable problème, de par ce qu’elle véhicule.

C’est en effet sordide, infâme, anti-animaux. Les animaux – le plus souvent « de compagnie » bien entendu – sont présentés comme source d’ennui, cause à problèmes, etc.

Systématiquement les points de vue sont masculins ; quand des femmes s’expriment, cela ne va souvent pas contre les animaux (sauf en ce qui concerne les insectes, notamment). Voici deux exemples :

Aujourd’hui, avec ma copine, on a dormi par terre à côté du lit. Effectivement, elle refusait de réveiller son chien qui était “trooooop mignooooooon” à dormir sur le lit en prenant toute la place. VDM

Aujourd’hui, j’ai voulu faire plaisir à mon chat en lui achetant une souris en peluche. Le problème, c’est la réaction de mon mari quand il l’a vue. Il a passé cinq minutes à taper sur le pauvre jouet qu’il pensait vivant en hurlant : “Meurs, sale bête, meurs !” VDM

Les hommes expriment ici une énorme brutalité, une capacité à ne pas réfléchir qui est bluffante. Bien entendu, le patriarcat n’est pas la seule source de l’exploitation animale. Et cela n’empêche pas bien sûr que des femmes assument cette même démarche. Mais il est facile de voir que les hommes considèrent que s’occuper des animaux est une sorte de corvée, que la compassion est une perte de temps, une « faiblesse. »

Aimer les animaux est inconcevable, car c’est ici s’attarder sur le faible : c’est la logique du social-darwinisme.

Voici quelques exemples, qui traitent de la mort d’un animal, mort tournée en dérision, présentée comme un « emmerdement » :

Aujourd’hui, au moment où j’ouvre mes volets, je suis témoin d’un accident : un chat se fait écraser. Le conducteur ouvre sa fenêtre et me lance en redémarrant : “Je vous laisse vous en occuper !” VDM

Aujourd’hui, mon chat est mort dans un accident de la route. Le chauffard ? Arthur, mon petit frère, sur son tricycle. VDM

Aujourd’hui, je me suis fait opérer des dents de sagesse et mon hamster est mort. Mes joues ont naturellement beaucoup gonflé et, pour ma petite sœur, je suis donc sa réincarnation. VDM

Même pour la vie quotidienne, les animaux sont présentés comme cause d’ennui ; leur réalité est niée, leur souffrance n’est pas prise en considération, etc. :

Aujourd’hui, vous connaissez “Paf le chien” ? Maintenant, il y a son concurrent “Plouf le chat”, qui a voulu tester la température de l’eau de mon bain pendant que j’étais dedans. Apparemment, c’était trop chaud pour lui. J’ai mal. VDM

Aujourd’hui, ma fille me crie que notre chien a fait la grosse commission sur le canapé. Étant donné qu’elle m’a déjà fait trois fois le coup de la crotte en plastique, je décide de ramasser la chose à pleine main. C’était une vraie. VDM

Aujourd’hui, j’ai fait ma valise et je suis parti à l’aéroport. En passant mon bagage au scanner, j’ai appris que mon chat était là, lui aussi. VDM

D’ailleurs, même quand ils ne font rien, ils seraient un « problème », la preuve d’un « échec » :

Aujourd’hui, nous sommes le 31 décembre et il est 22 h 20. Je fais la bise à mon chat et vais me coucher. J’ai loupé l’avion pour faire la fête avec mes amis en Angleterre. Mon chat est content. VDM

Aujourd’hui, je rentre d’Angleterre pour Noël. Je dois alors prendre le bus, puis le train, puis le taxi, puis le bateau pendant huit heures, puis le train, puis le métro, puis le train, puis le bus. Pourquoi ? Je voyage avec ma lapine, qui n’est pas acceptée dans l’Eurostar et est trop fragile pour prendre l’avion. VDM

Toute compassion est proscrite :

Aujourd’hui, il fait très beau mais, alors que je double un camion en moto, je sens des gouttes dans mon cou et je les vois sur ma visière. Non, ce n’est pas du produit lave-glace, ça vient du camion de transport de bétail et c’est bien une vache qui se soulage… VDM

Aujourd’hui, dans le bus, une femme âgée avec un grand sac poubelle s’assied à côté de moi. Dans le sac, Chabi, son caniche, mort, qu’elle emmène se faire incinérer. J’ai dû passer quinze minutes à écouter la vie de Chabi. Au bout d’un moment, elle ouvre le sac pour me montrer l’animal. Chabi pue. VDM

Aujourd’hui, je vis en Guadeloupe et j’ai découvert un tout nouveau concept de ventilateur doté d’une lumière qui attire les moustiques pour qu’ils finissent broyés par les pales. Très efficace contre les moustiques, en effet. Le problème : c’est aussi très efficace contre les chauves-souris. VDM

Aujourd’hui, chargée de garder le vieux chien de ma voisine, je le retrouve mort dans le salon. Paniquée, j’appelle la voisine pour savoir quoi faire. Le chien est donc emballé au fond du congélateur dans un sac Décathlon sur lequel est marqué : “À fond la forme !” VDM

Aujourd’hui, alors que mon chat hurlait à la mort dans le train, j’ai décidé d’ouvrir sa cage pour qu’il vienne sur mes genoux. Et effectivement, il s’est précipité sur moi. Pour lâcher une diarrhée aussi explosive que malodorante. VDM

Ces exemples minables sont suffisants, mais prenons en un dernier pour montrer le fond du problème :

Aujourd’hui, je surprends mon chat dans l’évier. Pour lui passer l’envie de recommencer, j’ouvre le robinet. Me voilà maintenant avec un chat dans l’évier, qui en plus tente d’ouvrir l’arrivée d’eau. VDM

Bien souvent, les chats refusent l’eau dans un bol : ils se méfient de l’eau stagnante, qui croupit donc et est impropre à la consommation. Deux solutions existent ici : ouvrir le robinet quand il en a envie, installer une fontaine à chat.

Dans le dernier exemple, on voit bien que la personne est horrible et nie l’existence du chat, censé être un simple « jouet. » Le pauvre chat a soif, mais la personne fait des manières dignes de l’ancienne aristocratie ou de la bourgeoisie, et refuse qu’un chat aille sur l’évier ! Et en plus elle s’étonne que le chat veut que l’eau coule…

La négation de la réalité, des êtres vivants en ce qu’ils existent : voilà bien qui témoigne de l’idéologie de domination!

Articles pouvant vous intéresser