Les tapis comme litière pour rongeurs, une fausse bonne idée

Quand on adopte des rongeurs, se pose la question du choix de leur litière.

La litière de copeaux de bois, très répandue dans les commerces et très peu chère, est une litière toxique à cause de la poussière engendrée, mais surtout à cause des phénols que cette litière dégage avec l’urine des rongeurs.

Quiconque vit avec des rongeurs connaît cet aspect et refuse donc l’utilisation de copeaux dans les cages des rongeurs, car ceux-ci leur provoque des problèmes pouvant entraîner de très graves maladies respiratoires, voire la mort de l’animal.

Comme solutions alternatives, il y a les rafles de maïs, peu poussiéreuses mais fort désagréables pour les pattes des rongeurs, à cause de la dureté et de l’inconfort de ces petites « billes », ou encore le lin ou le chanvre qui sont très absorbants et agréables pour les pieds des rongeurs (Zooplus propose par exemple des sacs de chanvre bio à des tarifs très intéressants, parfaits donc pour les cochons d’Inde par exemple).

Il existe encore une alternative assez répandue chez les ratouphiles : le « Drybed »  ou autre tapis de sous-marque. A l’origine c’est un tapis pour les chiens, très épais, douillet et retenant la chaleur corporelle.

Le tapis est composé de fibres synthétiques, il est drainant et est découpable selon les dimensions souhaitées.

Pour des raisons d’hygiène, il faut en avoir plusieurs exemplaires sous la main et le nettoyer au bout de quelques jours. Ce qui fait que c’est un produit assez peu économique en terme du nombre de machine à laver hebdomadaire à faire pour laver ce tapis.

Outre cet aspect anti-écologique, comme le montre la photo ci-dessous, ces tapis donnent un côté maison de poupée et très propret qui séduit nombre de ratouphiles. Avec ces tapis, la litière ne vole pas partout en dehors de la cage et la cage devient en pratique plus un élément décoratif avec toutes les variétés de couleurs de ces tapis, que quelque chose de fonctionnel.

Or, les rats bruns (Rattus norvegicus) sont des animaux creusant des galeries et vivant dans des terriers. Les rats adorent ainsi fouiller leur litière et faire des collines dans leurs cages comme bon leur semble.

Et malheureusement ce genre de tapis empêche ce comportement naturel de fouillage, grattage, d’amoncellement et de creusement, comme illustré sur la photo ci-dessous.

Ces tapis sont par contre très utiles dans une cage de quarantaine ou d’isolement, pour un animal avec une blessure ouverte où de petits bouts de litière ne doivent pas renter dans la plaie, au risque d’infection.

Ou bien, comme le montre l’exemple dessous, pour faire un petit matelas douillet sur un étage, une plate-forme, ou pour mettre dans les maisons où les rats dorment.

Avec des animaux comme les cochons d’inde, qui ne creusent pas de tunnels, le Drybed et autres similarités peuvent s’avérer « utilisables », à ceci près qu’il faut les nettoyer tous les jours car les crottes ne « disparaissent » pas au fond de la litière (puisqu’il n’y en a pas!), qu’il faut en plus placer une serviette éponge sous le tapis afin d’absorber l’urine, et enfin qu’il faut les laver à fond tous les 3 jours environ.

Mais utiliser ces tapis avec des animaux qui creusent, comme les rats ou les hamsters, leur imposer ce sol plat et non malléable, amène de la frustration pour l’animal et est une preuve de non-respect de sa nature même d’animal fouisseur.

Les raisons pratiques/esthétiques ne doivent pas prendre le dessus sur les besoins basiques des animaux! Les humains doivent cesser de se dénaturer et de dénaturer la vie!

Articles pouvant vous intéresser