Emission sur la vie sociale des cochons d’Inde

Il est vraiment très rare de pouvoir regarder des émissions consacrées aux cochons d’Inde, on profitera donc avec plaisir de celle passée sur Arte (qu’on peut encore revoir en ligne, sur cette page, au moins pendant plusieurs jours).

Surtout que c’est une émission vraiment très intéressante, même s’il faut noter qu’il ne faut surtout pas (et même jamais) attraper les cochons d’Inde de la manière dont ils le sont dans l’émission (même par les « chercheurs »). Il ne faut jamais mettre un cochon d’Inde sur le dos !

Il y a en effet, au-delà de la vivisection revendiquée, une véritable tentative d’aller à contre-courant. Il y est bien montré que les cochons d’Inde ne sont pas peluches, et qu’ils souffrent le martyr quand ils sont seuls.

Plus ils ont d’amis, plus ils sont vifs et heureux ! C’est une grande démonstration que laisser un cochon d’Inde seul – la norme en France (en Suisse désormais il faut en « acheter » au moins deux d’un coup) – est de la torture. Les cochons d’Inde ont besoin d’amis et d’espace !

Et de beaucoup d’espace! Et d’amis qui en soient: les cochons d’Inde établissent des rapports personnels, des rapports d’amitié!

Finalement, comme tout le monde. C’est la vie! Dommage que l’émission consiste à filmer des pseudos scientifiques dans des laboratoires, qui traumatisent une cochonne d’Inde enceinte en la déplaçant partout et s’aperçoivent qu’elle est stressée et que ses petits le sont aussi !

Voilà bien la recherche telle qu’elle existe actuellement : des pseudos chercheurs redécouvrant l’eau chaude à coups de torture, tout cela pour remplir leur portefeuille et valoriser leur ego.

En 2012, il y a encore des personnes, « surdiplômés » de surcroît, des chercheurs qui plus est !, pour « découvrir » que l’isolement est une torture !

On comprend facilement que toutes ces recherches ne sont là que pour contribuer aux connaissances humaines sur les humains, les cochons d’Inde n’étant que des « cobayes » (justement).

L’émission vaut tout de même le coup d’être regardée, en fait tout cela mérite toujours d’être étudié. Surtout qu’à la fin de l’émission, il est parlé de manière intéressante des « cuys » dans les Andes, c’est-à-dire les cochons d’Inde d’origine.

Il y est parlé de la culture inca, et c’est vraiment intéressant. Les cochons d’Inde y sont révérés et… mangés (il existe aussi une « fête » où les cochons d’Inde sont déguisés… et mangés).

Quelle étrange image que ces femmes prenant un cochon d’Inde, le tuant net, puis recouvrant son cadavre de fleurs pour le célébrer… Une belle preuve de schizophrénie humaine, due il est vrai à des conditions de vie pour le moins frustes dans la région (encore très arriérée d’ailleurs).

C’est une très intéressante mise en perspective, et il est toujours intéressant de rappeler que les cochons d’Inde ne sont pas des cochons et ne viennent pas d’Inde ! Dommage que le reportage ne parle pas de l’actualité des cuys, avec par exemple le Cuy Mágico des publicités pour une banque (voir un clip ici).

Il faut d’ailleurs évidemment noter que c’est une émission allemande. Jamais une telle émission ne serait produite en France. Si les chats et les chiens se voient largement reconnus – sans soutien massif pour autant pour les adoptions – les autres animaux de compagnie souffrent d’un dédain vraiment puissant.

Nous parlions récemment de l’aberration hégémonique en France comme quoi un cochon d’Inde ne devrait pas avoir de maison (Des abris, indispensables pour les cochons d’inde).

De la même manière, nous avions parlé que le « chant » du cochon d’Inde (qui ressemble à celui d’un petit oiseau et peut durer parfois plus de 20-30 secondes) est une expression de grand stress, mais qu’en France, cela est toujours expliqué comme « amusant » !

Et il faut encore et toujours rappeler le scandale des cages. Les chiffres minimums donnés en France sont pratiquement la moitié, voire moins, de ce qui est conseillé dans les autres pays !

On peut voir ici des photos de lieux de vie bricolés pour les cochons d’Inde à l’étranger, avec des cages de 2 mètres, 3 mètres, plein d’inventivité…

Cela ne se voit pas forcément, mais le lieu de vie sur la photo ci-dessous fait 3 mètres sur 1 mètre 50…

Celle-ci fait 3 mètres sur 1 mètre…

Là c’est 2,3 mètres sur 1 mètre (plutôt petit pour quatre cochons en fait, mais il y a l’étage).

Là c’est 2 mètres sur 1 mètre, multiplié par deux !

Ici, une construction élaborée, de 2,40 mètres sur 1,15 mètre…

Ici c’est 2 mètres sur 1,40 mètre, multiplié par deux.

Une construction élégante de 2,40 mètres sur 1 mètre à quoi est ajouté un étage de 1,60 mètre sur 1 mètre…

Une maison pour les sorties à l’extérieur, faisant 5 mètres sur 2,5 mètres…

Et pour finir, un lieu de vie de 8 m² !

Articles pouvant vous intéresser