Des fachos italiens et l’ALF

C’est une information très particulière, mais qui finalement ne surprendra pas grand monde, puisqu’elle rentre totalement dans le contexte que nous connaissons ces derniers temps.

L’histoire commence avec une action de l’ALF en Italie, dont voici le communiqué :

« Le 31 décembre 2012 nous avons célébré la Nouvelle Année à notre manière à la compagnie laitière Centro Latticini à Montelupo Fiorentino.

Une entreprise qui tire ses profits de milliers de vies innocentes chaque année, parce que produire du lait et des produits laitiers c’est privé les animaux de même le moindre droit à la vie.

LE LAIT ET LES PRODUITS LAITIERS DÉGORGENT DE SANG.

Contre toutes les formes d’exploitation animale.

AGISSEZ MAINTENANT.

A.L.F. »

Cette action a détruit sept camions et en a endommagé un huitième. « ALF » a été inscrit sur le mur d’un bâtiment.

Il s’agissait alors de la quatrième action en Toscane pour la période récente, puisque à Colle Val d’Elsa début octobre des activistes étaient rentrés dans un abattoir pour saboter des machines et le système électrique, alors que fin octobre un camion d’une boucherie était incendiée à Troghi et que fin novembre le camion d’un abattoir était incendié à San Giovanni Valdarno.

Juste après, une répression a eu lieu. Deux personnes ont été arrêtées, une est en fuite et c’est là que le problème commence.

Une personne arrêtée est un activiste d’extrême-droite, Filippo Serlupi d’Ongran, « nationaliste autonome » de 22 ans lié à un « centre social », une sorte de squatt social et militant, dans sa version d’extrême-droite, dans la ville de Florence.

C’est dans ce centre social qu’a eu lieu la « fête » pour la sortie d’un ouvrage écrit justement par celui qui est désormais l’un de ses avocats ; le second avocat défend entre autres également des gens d’extrême-droite.

Filippo Serlupi d’Ongran a en effet directement maille avec la justice car il a immédiatement assumé les quatre actions de l’ALF.

En fait, les actions avaient été filmées par ces gens au moyen… de leur téléphone portable, mis en ligne sur youtube, le lien étant diffusé sur leurs propres facebook !

Ce n’est que depuis septembre 2012 que ces gens se sont d’ailleurs intéressés à la cause animale, avec apparemment la perspective d’intégrer sa « radicalité » à la leur.

La réaction a été immédiate en Italie à l’annonce de ces informations, avec un boycott très clair de ces gens ; pareillement, le site Bite Back (qui publie les communiqués de l’ALF) s’est distancé, au nom de l’antifascisme.

Si d’ailleurs nous parlons aussi simplement de cette affaire, c’est que les gens en Italie ont appelé à informer de cette histoire afin qu’une réflexion s’engage à ce sujet.

A vrai dire, une telle problématique n’a rien de nouveau, nous en avons souvent parlé ici. Il faut noter ici que c’est tout de même la première fois que des gens d’extrême-droite assument ouvertement et en pratique l’ALF, bien que cela fasse quelques temps déjà qu’en Italie sur des blogs (notamment sur les Tumblr) il y a des imageries pro-ALF au milieu de toute une propagande ouvertement nazie.

Des photos de gens de l’ALF avec des cagoules, au milieu de soldats de la Wehrmacht ou des SS en train de poser en souriant, on est là au cœur d’un « romantisme » d’un sordide !

Articles pouvant vous intéresser