Nouveau documentaire de la BBC: « Africa »

Les documentaires animaliers forment une culture très importante pour les personnes aimant les animaux. Naturellement, ils ne sont pas tous de qualité, et il est bien connu que ceux du meilleur niveau sont notamment faits par la chaîne britannique BBC.

Cette chaîne met de nouveau le paquet avec « Africa », une nouvelle production qui sortira en février 2013. Il s’agit d’une production réalisée avec la chaîne américaine Discovery Channel, qui diffusera le documentaire avant sa diffusion en DVD et blu-ray.

Une équipe a traversé 27 pays africains, transportant 50 tonnes de matériels de prise de vue, avec 553 caméras haute définition pour 2000 heures de films HD, consommant au passage 6526 pilules contre la malaria, tout en étant divisé en 79 expéditions, pour 1598 jours.

Cela promet beaucoup, car on aura droit notamment aux images d’un rhinocéros filmé la nuit, une entreprise techniquement difficile. Comme il n’y a pas le rejet très français de la Nature, on aura droit également aux dunes : celles du désert tunisien ont été filmées pendant plus de 20 mois !

Un affrontement de girafes révélera toute sa subtilité avec une caméra de haut niveau, permettant de ralentir l’image de 40 fois. Pour la première fois a également été filmé le nid d’un Bec-en-sabot du Nil. Il a fallu pour cela six mois de recherches, une surveillance aérienne, deux semaines de marche à l’équipe ainsi qu’évidemment des caméras filmant à distance pour ne pas déranger ce fameux oiseau.

On pourra également voir pour la première fois des grenouilles Afrixalus fornasini dans la jungle, et l’équipe est même allée filmer au sein du Dragon’s Breath Cave en Namibie, un lac souterrain à 100 mères de profondeur, faisant deux hectares et donc étant le plus grand du monde a priori, découvert seulement en 1986.

Évidemment, le choix effectué sur les 2000 heures filmées ne relèvera pas du véganisme ou d’une juste conception de ce qu’est Gaïa. Cependant, en plus d’être formidable à voir, c’est aussi une démonstration de la connaissance formidable que l’on pourrait avoir de la planète et de la vie qui y réside.

Il faut une culture adaptée et de la décision, et alors on peut y arriver. Il suffit de voir qu’en France les chaînes télévisées sont à des années-lumière de produire quelque chose comme cela. La culture végane doit absolument intégrer cette culture du documentaire, dans sa version respectueuse, afin de mettre en avant la reconnaissance de Gaïa!

Articles pouvant vous intéresser