L214 contre Charal… mais pas pour la libération animale

“Charal fidèle à ses valeurs d’entreprise responsable, réitère son engagement en faveur du respect des animaux et des règles de protection animale.”

“L’association L214 se sert d’images difficiles pour porter des accusations infondées à l’encontre d’un Groupe qui est réputé pour mettre en œuvre depuis de nombreuses années une véritable politique en faveur du respect des animaux.”

Tels sont les propos littéralement incroyables du groupe industriel Charal dans son communiqué, suite à l’infiltration d’un abattoir de Charal (voir le dossier de l’association L214 et la réponse de l’association à Charal).

Mais ce qui est également fou dans cette histoire, c’est que l’association L214 ne soit pas en faveur de la libération animale, mais prône simplement… l’application de la loi.

“L214 porte plainte contre Charal pour cruauté envers les animaux et dénonce la tromperie de l’entreprise envers les consommateurs.”

Dans cette logique, tuer les animaux après les avoir enfermés… n’est pas de la cruauté!

L’association feint également de s’étonner de la réaction des Services vétérinaires, qui évidement font comme si de rien n’était tout en se la jouant progressiste («L’abattoir de Metz possède un agrément de nos services parce qu’il respecte la réglementation. C’est vrai qu’il y a beaucoup de choses à dénoncer en matière de protection animale, mais pas à l’abattoir de Metz. »)

C’est ridicule! Bien entendu que les Services vétérinaires se moquent des animaux! Sinon ils seraient vegans! Mais l’association L214 préfère parler de végétarisme (voire de végétalisme), elle n’est pas pour la libération animale, elle est simplement l’appendice moralisant de l’industrie de la viande.

On peut remarquer l’hypocrise de l’association avec la campagne au sujet de la chaîne d’hotels Novotel “Les œufs proposés par la chaîne Novotel sont issus de poules élevées en cages de batterie… Avec nous, encouragez Novotel à bannir ces œufs de la carte de leurs petits déjeuners”.

C’est subtile: l’association ne dit pas qu’elle serait l’alternative. Sous-entendu: vive les poules bios… et certainement pas la libération animale!

Articles pouvant vous intéresser