“Y’aurait-il que les vaches qui peuvent être inséminées?”

Comme nous en reparlions il y a peu, la question de la Nature est au cœur de l’argumentaire des catholiques contre le mariage en version gay et lesbienne. Bien évidemment, il s’agit d’une Nature « soumise » aux humains, comme l’expliquait (Saint) Thomas d’Aquin.

Et comme nous le disions, les pseudos athées ont la même vision. Florilège de tout cela avec quelques photos tirées de manifestation pour et contre le mariage gay et lesbien.

Nous commençons par la photographie suivante, car à nos yeux c’est vraiment très triste. Au lieu d’assumer une juste cause, celle de l’égalité, et d’aller à l’universalisme, on a ici l’affirmation d’une vie égocentrique totalement dénaturée.

Comment peut-on oser transporter une pancarte faisant l’apologie de l’élevage industriel ? Il faut vraiment vivre dans son monde et avoir une vision totalement égocentrique, ultra-individualiste. Cela fait peur. Surtout quand on voit que la personne a été assez loin dans sa démarche, puisque la pancarte a un design “vaches”…

Même si c’est surtout complètement idiot, car les fachos, comme on le voit sur la photographie juste en-dessous, eux, font bien peur. On a ici la violence, l’amalgame dans un grand n’importe quoi homophobe et réactionnaire. Et ces gens s’imaginent représenter quelque chose de culturel…

Pour revenir à quelque chose de plus développé, voici le fond de la conception religieuse parfaitement bien développée. Cette pancarte a l’air simple, voire stupide (et elle l’est), mais en fait toute la vision du monde catholique est parfaitement présentée.

Deux fondements à la base même du catéchisme de l’Eglise catholique sont ici résumés.

En effet, dans la religion catholique, l’animal est un serviteur que l’on peut choisir d’avoir, alors que comme nous l’avions expliqué, l’enfant serait un don « magique » de Dieu qui permettrait de donner la vie, de manière mystérieuse, métaphysique, etc. (voir Le catholicisme et sa conception magique et homophobe du « don » de la vie).

Si on ne comprend pas cela, on rate pourquoi il y a eu une telle mobilisation contre le droit des gays et des lesbiennes à se marier. C’est toute la mystique catholique qu’il s’agit de défendre, pour les conservateurs.

La pancarte suivante est également très intéressante, car elle montre que de la même manière, la plupart des activistes les plus fervents du modèle individualiste ont la même approche, mais inversée. A leurs yeux, l’être humain serait au-dessus, ou plutôt au-delà de la Nature.

D’où le slogan insultant, du même esprit dans le fond que le slogan sur l’insémination artificielle, « Soyez pas chiennes, aimez les lesbiennes. » Cela se veut une simple rime, mais en réalité il y a l’idée selon laquelle la Nature est “barbare”, que la culture et le droit s’opposent par essence à la Nature, etc.

Tout cela est bien lamentable. Alors finissons sur un slogan vraiment lamentable, qu’on pouvait lire dans le cortège des « jeunes écologistes », la jeunesse d’EELV…

Simple accident ? Hasard de la photographie? Pas du tout, voici une affiche, homophobe si elle en est, des « jeunes écologistes »…

Dans 250 ans, quand l’humanité sur la planète terre sera végane, elle sera atterrée en portant un regard en arrière sur cette période de l’histoire française…

Articles pouvant vous intéresser