Remarques autour de Pee & Poo

Voici un petit exemple à la fois humoristique et philosophique, montrant à quel point la question de Gaïa est si importante. Si la théorie de Gaïa est juste, alors cela veut dire que tout est lié ; il n’existe pas de choses séparées des autres.

Tout, d’une manière ou d’une autre, est lié au reste. Quelqu’un qui jette un mégot de cigarette pollue terriblement, en ayant fumé la cigarette il a abîmé son corps, et la production de la cigarette elle-même a exigé des transformations sur la planète.

Ainsi, on ne pourra jamais prendre conscience de la réalité du réchauffement climatique sans reconnaître Gaïa ; si on ne reconnaît pas que tout est lié, alors les phénomènes semblent coupés les uns des autres.

Voici donc un exemple à la fois humoristique et dégoûtant. Il s’agit de « pee & poo », soit « pipi & caca », une ligne de sous-vêtements pour bébés venant de Suède, dont les mascottes ont une sorte de petit succès.

Absolument dégoûtant, penseront la plupart des personnes voyant cela. Comment peut-on faire un truc aussi absurde ? Notons que le délire est poussé jusqu’à faire des e-cards très originales.

Quel rapport avec Gaïa, demandera-t-on avec justesse ? Eh bien, c’est très facile. Le fait d’uriner et de déféquer est quelque chose de parfaitement naturel, ici nous ne disons pas grand chose de bien original.

Mais maintenant regardons les villes. Promenez-vous dans une ville, achetez un jus de fruit au supermarché, baladez-vous. Que se passera-t-il ? L’envie d’uriner arrive. Et là se pose la question : comment faire ?

C’est un exemple excellent – même si fort bizarre en apparence – de comment concevoir Gaïa permet de mettre en perspective. Ce qui choque quand on voit « pee & poo », c’est qu’on y voit la saleté, et c’est tout à fait normal.

Seulement, « pee & poo » sont également naturels. Et les villes ont tellement affirmé le rejet du naturel qu’il n’y a même pas de toilettes ! Les toilettes, on va les trouver dans les cafés, mais alors il faut consommer, et donc de nouveau avoir envie d’aller aux toilettes (sans compter la crasse des locaux le plus souvent).

Comme bien sûr nous vivons dans une société où les femmes sont mises de côté par rapport aux hommes dans bien des domaines, la question des toilettes est encore plus rejetée, les hommes se débrouillant pour uriner de-ci de-là.

Et avec la crise, on voit la terrible situation des SDF. Qui, quand il voit une personne SDF, se dit : comment cette personne fait-elle pour uriner et déféquer ?

Et pourtant il faut se la poser, car c’est la dignité de la personne SDF qui est en jeu, puisqu’elle est tellement « inexistante » dans l’imaginaire social qu’elle en devient une abstraction, une abstraction dénaturée, n’ayant plus besoin de toilettes !

De tels exemples, on en a facilement une infinité. Ce qui fait, on le concédera, déjà pas mal juste en partant de « pee & poo », qui ne sont ici rien qu’un prétexte à parler de cette chose simple et compliquée, statique et en mouvement : la Nature, en qui nous nous trouvons.

Pour finir, voici un exemple parlant de ce raisonnement, et nous reparlerons de cette question chimique.

En allant sur wikipedia à « urine », on apprendra que :

Le composant principal de l’urine est, bien sûr, l’eau, mais le principal déchet qu’elle contient est l’urée.

Qu’est-ce que l’urée ? A la page wikipedia « urée », on a :

L’urée naturelle est découverte en 1773 par Hilaire Rouelle.

Formée dans le foie lors du cycle de l’urée, à partir de l’ammoniac qui provient de la dégradation terminale de trois acides aminés : l’arginine, la citrulline et l’ornithine, l’urée naturelle est éliminée par l’urine.

Et là, on voit à quoi peut servir l’urée, toujours sur la page wikipédia :

Engrais

La plus importante utilisation actuelle se fait sous la forme d’engrais azotés.

L’urée est hydrolysé en ammoniac et en dioxyde de carbone dans le sol (…).

Alimentation animale

L’urée (qualité alimentaire) est employée dans l’alimentation des ruminants (à l’exclusion des autres animaux). En effet, les micro-organismes présents dans le rumen sont capables d’utiliser cette source d’azote pour synthétiser des acides aminés utilisables par le ruminant (…).

Matières plastiques

L’urée est utilisée en chimie industrielle pour la synthèse de plastiques thermodurcissables, les « résines urée-formol » (urée formaldéhyde, sigle UF).

Additif alimentaire

L’urée est utilisée dans l’alimentation comme additif alimentaire comme agent améliorant (Numéro ). Son usage est limité car elle possède une saveur amère.

Eh oui, l’urine n’est pas un pur « déchet », sa composition chimique a joué un rôle dans la planète, forcément, puisque tout est lié. Et ses propriétés sont même utilisés de manière industrielle.

Nous en reparlerons, mais c’est un exemple, facile et surprenant, de comment en Gaïa tout est lié ! Aussi absurde que cela en ait l’air, parler d’uriner et de déféquer, cela concerne Gaïa…

Articles pouvant vous intéresser