Clément Méric, pas végétalien pour wikipédia

Cela fait deux mois que Clément Méric a été assassiné par un activiste d’extrême-droite, le 5 juin 2013. Nous avons parlé naturellement de cela, dans plusieurs articles, notamment à partir du fait que nous avions parlé de la présence de son futur assassin lors d’une manifestation parisienne contre la fourrure.

Cette fois, nous voulons parler d’une chose que l’on peut constater, deux mois après : s’il a été dit par certains journalistes que Clément Méric était « végétalien » et « antispéciste », on n’en sait, publiquement, strictement pas plus aujourd’hui.

Cela est tellement vrai que sur la page wikipédia, toute référence au végétalisme a été expulsée. On peut trouver dans la page de discussion consacrée à « Affaire Clément Méric » un petit faux débat sur cette question, car les auteurs de wikipédia y exprimant leur avis sont unanimes, leur position étant, pour résumer, « on s’en fout. »

Voici quelques petits exemples de ce que cela donne, car si les avis sont unanimes, les points de vue sont nombreux :

La mention « végétalisme » et antispécisme, dont Clément Méric aurait été partisan et pratiquant, a été légitimement retirée du RI [résumé introductif – LTD]. Cette ponction est d’ailleurs intervenue à bon escient puisque l’évolution du titre axe désormais le contenu de l’article davantage sur l’affaire et ses conséquences plutôt que de se focaliser sur le seul protagoniste.

Pas très favorable à parler ici de « végétalisme » et antispécisme, pour deux raisons :

Tout d’abord, est-ce réellement pertinent dès lors que le sujet est l’affaire, et ce qui y touche ?

D’autre part, ça me semble assez POV [fait de donner un avis « personnel » – LTD], dans la mesure où il me semble assez probable que la vraie raison de mentionner ces deux points est de montrer Clément Méric sous le jour d’une créature innocente, proche de la nature, ne faisant pas de mal à une mouche, etc..

Si Esteban Murillo est militant antispéciste – ce qu’il est effectivement, selon la source – on peut penser, en toute logique, qu’il est végétarien/végétalien comme sa compagne : mais sait-on jamais, pour ce qui est de la logique dans ces milieux militants ? De toute manière, cette histoire de végétalisme et d’antispécisme n’a pas grand intérêt. En outre, certains pourraient effectivement trouver que cela donne à l’un comme à l’autre un côté “sympathique” ; mais à l’inverse, certains pourraient penser que, du fait de leur militantisme antispéciste commun, Clément Méric et Esteban Murillo étaient aussi affligeants l’un que l’autre. Bref, ça n’apporte strictement rien d’en parler, et surtout je doute que la bagarre ait été causée par un désaccord interne au milieu antispéciste.

Tout ce mélange est bien entendu assez triste, et il est frappant de voir comment la question animale n’est pas du tout comprise comme une actualité, mais bien comme une sorte de vague folklore délirant qu’il n’est pas la peine de mentionner. Alors que tout cela est au cœur de la question qui se pose au 21e siècle…

Rappelons nos articles au sujet de l’assassinat de Clément Méric: Des ultra-nationalistes à la manifestation parisienne contre la fourrure / Une réponse du Collectif de la Marche contre la fourrure / Clément Méric était végétalien / Le meurtrier de Clément Méric était à la « manifestation contre la fourrure » / « Vigilance Végane Antifasciste »

Articles pouvant vous intéresser