La pathétique et terrible histoire de “Serge le lama”

S’il fallait une preuve “populaire” du caractère erroné du “manifeste” sur le statut juridique des animaux, la voilà. La pathétique et terrible histoire de “Serge le lama” montre bien qu’il y a un problème culturel de fond et que la loi ne fait que refléter un rapport de forces existant.

Car donc la triste actualité quotidienne de la condition animale a entre autres, ces deux derniers jours, consisté en cette histoire d’un lama, prisonnier d’un cirque et « emprunté » par des jeunes alcoolisés, qui lui ont fait prendre le tramway, à Bordeaux.

Cet acte faussement rebelle a été salué un peu partout comme une sorte d’aventure urbaine, une action pleine de panache et d’humour, alors que, disons les choses telles qu’elles sont, cela révèle de la simple connerie.

Il est vrai d’ailleurs que si la mode est aux rebelles sans cause, il est toutefois bien pris garde à ne pas ouvrir la porte de la révolution. L’un des cinq jeunes ayant pris le lama pense ainsi nécessaire de préciser lors d’une interview donné à Sud Ouest qui relate les faits (voir tout à la fin):

Un cirque franco-italien est sur le chemin du retour. Les cinq amis d’enfance du Cap-Ferret sont curieux et espiègles. Ils pénètrent dans la partie zoo et se prennent en photo devant deux chameaux au sourire irrésistible.

Au milieu du foin, des chèvres et zèbres endormis, ils voient le lama. Placide mais intéressé par leur manège. Ils approchent, le caressent.

« On avait peur qu’il soit rêche comme des dreadlocks mais il était tout doux. On lui a tous fait de gros câlins », se souvient Mathieu, qui a toujours marqué au stylo le nom de « Kuzko » sur son avant-bras. Docile – « et pas cracheur » -, l’animal les suit sans difficulté.

Soulevant une bâche quelques pas plus loin, ils se retrouvent sous le chapiteau. « Là, on est retombés en enfance, en fait », confie Mathieu, 20 ans, qui a aussi mis la main sur un lion… en peluche et une petite trompette. « Pour le spectacle », jure-t-il.

Car ils font littéralement leur cirque. Commencent par des tours de piste en courant, effectuent des roulades approximatives. Ils veulent même poster sur les réseaux sociaux une photo de poiring – comprendre faire le poirier dans un lieu insolite. « Mais la photo était pourrie, trop floue », dit Mathieu, désolé. Le clou de leur spectacle : « On a trouvé de la musique de cirque sur nos smartphones, on l’a mise à fond et on a joué aux dompteurs de lama qui saute par-dessus les spectateurs », en rit encore Mathieu. Tout cela lui rappelle son défunt grand-père avec lequel il suivait les cirques en caravane. « C’est un peu un hommage, c’était aussi émouvant pour moi. »

À la fin de la « représentation » privée, il faut bien partir. Ils prêtent au lama des pensées de fugue et décident d’un commun accord alcoolisé de le prendre avec eux. « Il avait l’air content et fier », affirme Mathieu. « Ça le changeait. Ce n’était pas un acte militant pour libérer des animaux de cirque ni quelque chose de prémédité pour nuire. Ça s’est fait comme ça, dans l’instant », assure le barman.

C’est un sacré aveu de faux rebelle, et cela montre que, mine de rien, les enjeux ont bien été vu… Et pour se couvrir la même personne a d’ailleurs expliqué également que :

« Nous adorons les animaux, on l’a promené avec nous comme on aurait fait avec un bon chien. »

On reconnaît la sale mentalité considérant que, la Nature n’existant pas, l’être humain peut faire ce qu’il veut comme il veut, et que d’ailleurs, tous les êtres vivants n’attendent que lui!

Anthropocentrisme et égocentrisme règnent en maître…

En réalité, dans une cette culture dénaturée, tout est bon à prendre pour se sentir vivre et ne pas s’ennuyer. Les humains sont malheureux, pauvres et s’ennuient; cela produit des situations infernales pour eux, et pour toute la Nature. Aussi un tel “fait-divers” est-il considéré comme quelque chose sortant de l’ordinaire, et donc fabuleux, une fable moderne!

Il y a ainsi déjà une page facebook intitulée “Soutien aux 5 Bordelais qui ont promené “Serge” le lama dans un tramway”, et qui a déjà plus de 600 000 « j’aime » en deux jours.

Une vidéo pitoyable d’une chanson lamentable a été mise hier : elle a directement eu plus de 300 000 personnes la visionnant ! D’autres personnes ont fait un twitter « Serge Le Lama », et des dessins « humoristiques », qu’on peut voir ici, pullulent, tous plus lamentables et mal fait les uns que les autres…

Que d’énergie de la part des gens dont la vie doit être sacrément vide pour n’avoir rien de mieux à faire, soit pour se divertir culturellement, soit pour lutter pour des causes justes…

Et comme contribution à ce vide intellectuel, on a en plus du pauvre lama que le cirque appelle Serge (en référence au chanteur Serge Lama) et des pathétiques jeunes « l’empruntant », la réaction de Serge Lama, qui raconte dans Le Parisien :

Quelle a été votre réaction à ce moment-là ?
S.L. Je me suis bien marré. On ne pourra plus me dire que je n’ai pas un public jeune (rires). Et en plus, l’histoire se passe à Bordeaux qui se trouve être ma ville natale. C’est un sacré clin d’œil. Et grâce à cette histoire, j’aurais au moins pris une fois le tramway à Bordeaux. C’est génial ! C’est une plaisanterie qui tourne bien. On a tellement l’habitude de voir des choses pas drôles que là, d’un coup, cela tranche avec la morosité ambiante.
(…)
Visiblement, le propriétaire du cirque ne partage pas votre enthousiasme…
S.L. Je peux comprendre sa réaction, il souhaite protéger ses animaux. Mais bon, je retiens l’aspect humoristique de la démarche, qui nous fait tous bien rire aujourd’hui, moi le premier. Et ça, c’est ce dont nous avons le plus besoin !

L’humour a bon dos, et ce qui est fou c’est que les réactions ont été unanimes. C’est dire à quel point on touche le fond sur le plan culturel. Voici des commentaires glanés sur le net, et il est intéressant de noter que si la nature oppressive du cirque est parfois remarquée, c’est comme prétexte pour justifier la « ballade » du lama…

Bonjour Bravo il y a encore un peut d’ humour dans ce monde bien triste.

Des gens s’ avent encore s’ amuser ça fais plaisir

Le tram n’a pas du le perturbé il vit dans un camion

Lama-jorité des gens trouve cela drôle et bon enfant ! En effet, c’est très marrant et j’aurais bien aimé voir ce passager insolite. (Sûr que “lama-delon” n’aurait pas réagi avec le même humour que le chanteur) et donc bravo aux 2 Serge qui nous ont bien fait rire malgré eux.

la page face book explose: c’est normal!! les gens ont besoin de rire… c’est un sas contre la morosité ambiante, et les difficultés quotidiennes
Alors là au moins j’ai rigolé un bon coup. Par les temps qui courent ça devient rare.

Vu les réactions outragées de certain(e)s bien pensant(e)s, ça m’amuse encore plus. :-D
mdr

AU MOINS UNE CHOSE ET SUR IL L ON pas TORTURÉ IL SON EN OCCUPE IL L ON PROMENER SANS LUI FAIRE DU MAL ET SA JE TROUVE QUE SAIS BIEN QUAND JE VOIS DE FOIS DES JEUNE QUI LEUR FOND DU MAL SAIS PA BIEN AU CE LAMA LA A ÉTAIT RENDU DANS L ETAT ET PUIS SAIS RARE DE VOIR UN LAMA DANS UN TRAMWAY POURQUOI PORTE PLAINTE IL LUI EN PA FAIT DE MAL FRANCHEMENT JE PENSE QU ILS AURAIT AUTRE CHOSE A FAIRE QUE DE POURSUIVRE SES JEUNE IL LEUR EN RENDU ALORS AIDONS LES MERCI POUR EUX

PTDR les mec sérieux fallais y pensé bravo faite vous connaitre car vous etes énorme fallais le faire. et bordeaux à bien ris :)

En ces temps très tristes, essayez de rire, si vous n’y arrivez pas,souriez.Ce ne sont pas des voyous, je pense même qu’ils doivent être très gais. En plus, le lama à fait le tour de Bordeaux ca le change de faire un tour de piste, à le regarder sur la photo, je pense que cela lui a plu.

Dommage que ce gentil lama ait dû repartir en prison….

Je suis conducteur de Tram et ce genre d’humour ne me fait plus rire du tout! Dans le tram, les soirs, les jeunes sont tous alcoolisés, il y a des bagarres, des dégradations, des cigarettes allumées, des pieds sur les sièges, des vomis parfois, des comas éthyliques, des inconscients et encore j’en passe…
Aucun respect des gens qui travaillent pour les rapporter chez eux. Continuer de rigoler sur ce genre de bêtises de ceux qui représentent l’avenir. Faire la fête est une chose mais encore faut-il la faire intelligemment!

bien d’accord et l’animal dans tout ça ? certainement appeuré et terrorisé , ça c’est de la maltraitance caractérisé et ces jeunes me dégoûtent au plus haut point ….. qu’ils prennent un objet interdit s’ils veulent faire le “buzz” mais pas un animal qui est tjrs le souffre-douleur de l’homme et de sa connerie !

Tout cela est lamentable, vide, et une insulte à la dignité de ce pauvre lama. Signe de l’individualisme régnant, il n’y aucune initiative pour l’arracher au cirque, lui qui est censé faire “plaisir” aux humains: c’est que tout ici est anthropocentré.

Des jeunes pathétiques, une situation terrible pour le lama, des émotions et des sentiments puériles et anthropocentrées, conformes aux valeurs d’une société en faillite morale et culturelle, par le refus de reconnaître la place de l’humanité au sein de la vie en général.