L’échec de la campagne contre le chalutage profond

Ces derniers jours, le net a buzzé au sujet d’une sorte de petite bande dessinée plutôt bien faite et appelant de manière réformiste et non végane à s’opposer au chalutage profond, c’est-à-dire la pêche en eaux profondes. La voici, il suffit de cliquer pour agrandir les deux images (ou bien en cliquant ici et ).

L’idée de la BD, qui est tirée d’un simple blog de BD personnelle et égocentrique (« Ma vie est tout à fait fascinante« ), était de soutenir une pétition visant à faire pression sur les élus à l’occasion d’un vote au Parlement européen quant à l’interdiction du chalutage et des filets maillants au-dessous de 600 mètres dans les eaux européennes et dans l’Atlantique Nord-Est.

La pétition avait été lancée par une association pas du tout végane, qui demande d’ailleurs de  « consommer » seulement des poissons permettant… une pêche durable.

Il y a bien eu plus de 750 000 signatures, pour autant il y a quelques jours la proposition d’interdiction a été rejetée suite au vote au Parlement européen. Comment s’étonner? La campagne ne reposait que sur des « bons sentiments » sans esprit de conséquence… Car comment prétendre défendre l’océan, quand on le fait finalement par esprit utilitariste anthropocentrique?

Articles pouvant vous intéresser