Incendie à Saint-Sulpice : des milliers de reptiles morts

C’est une nouvelle terrifiante, absolument terrifiante. Elle est le reflet de la dramatique situation des animaux dit « de compagnie », en particulier les « nac » : la course au profit anéantit toutes les barrières morales et matérielles, c’est la course à qui produira le plus, dans n’importe quelle condition. L’article provient de La dépêche.

Incendie à Saint-Sulpice : des milliers de reptiles morts

20 000 à 30 000 nouveaux animaux de compagnie (NAC) ont péri dans l’incendie de l’entrepôt Savannah Reptiles Planet, dimanche, à Saint Sulpice- La-Pointe.

Des milliers de reptiles morts de reptiles, boas et pythons ont également été réduits en cendres dans ce sinistre qui a ravagé les 4000 m2 de cet établissement.

Des iguanes, caméléons, lézards, lapins, souris, rats, salamandres, insectes, grillons il ne restait, à l’aube, aucun survivant. Seules 8 tortues, de 60 à 100 kilos, dont les carapaces ont été refroidies avec des lances à eau par les sapeurs pompiers, ont survécu au brasier.

Un désastre évalué selon les premières estimations entre 4 à 5 millions d’euros. C’est à 2 h 30, dimanche, que l’incendie s’est déclaré.

À l’arrivée des sapeurs pompiers, l’ensemble de la structure métallique était déjà la proie des flammes. «J’ai vu le feu de Montastruc, à plus de 20 kilomètres de là», expliquait un sapeur-pompier volontaire. 38 hommes ont combattu, sans relâche, l’incendie et hier soir encore, une épaisse fumée blanchâtre s’élevait dans le ciel.

«Pour nous c’est peut-être la fin», a déclaré Romain Julian, le PDG de cette société créé en 1999. 20 salariés, dont 6 apprentis seront ce matin sans emploi. «Je ne peux pas imaginer que ce soit un acte volontaire», précise-t-il. Les gendarmes et les techniciens de l’investigation criminelle étaient sur place.

«Toutes les hypothèses sont ouvertes», indique un enquêteur. De l’entrepôt, il ne restait hier soir que des tôles calcinées et des poutres métalliques tordues par l’intense chaleur.

Les sapeurs pompiers venus de tout le département, épuisés par une intervention de plus de 15 heures , regagnaient enfin leurs casernes, laissant derrière eux, un dérisoire amas de ferraille. Savannah reptiles planet est un acteur majeur sur le marché des nouveaux animaux de compagnie.

Il fournit ainsi 600 magasins et animaleries en lézards, serpents, tortues et amphibiens en tous genres.

Une polémique sur les conditions d’hébergement des animaux a fait le buzz sur internet à l’automne dernier. Une vidéo et des photos prises par un ancien salarié avaient circulé sur la toile, déclenchant la colère des défenseurs de la cause animale.

Le dirigeant de Savannah Reptiles Planet avait dénoncé un grossier montage qui n’avait pour but que de nuire au devenir de sa société.

Dans la pratique, ces meurtres en masse ne seront pas jugés. Les assurances prendront en considération la question financière de la perte des « marchandises ». Mais pour les animaux, c’est comme s’ils n’avaient pas existé.

S’il s’agissait de pneus, d’ordinateurs, de stylos, pour la société cela serait revenu au même… C’est une contradiction terrible, une absurdité totalement délirante, une perspective dénaturée qui banalise la destruction !

Articles pouvant vous intéresser