Interpeller les députés sur le nucléaire?!

L’industrie du nucléaire sait bien que le meilleur moyen d’être intouchable, c’est de s’intégrer dans le quotidien culturel et économique. C’est pourquoi la loi sur la transition énergétique est un lieu de bataille: il s’agit de prolonger la vie des centrales nucléaires, de maintenir la fiction de leur caractère incontournable…

Faut-il pour autant, comme Sortir du Nucléaire le propose avec le document ci-dessous, « interpeller » les députés? Il va de soi que non et même Sortir du nucléaire n’y croit: c’est pour ce réseau un prétexte à mener campagne. Mais cela reste une diffusion de dangereuses illusions… illusions inévitables cependant si l’on ne relie pas la question du nucléaire à la question de Gaïa en général.

Toutes les causes écologistes sont inter-reliées, on ne peut pas tronçonner la réalité. Sortir du nucléaire évite la question en se positionnant en « aile écologiste » du gouvernement: cela n’a aucun sens, le nucléaire étant une composante idéologique de tout un système…

Et ainsi oui tous les députés sont soumis au nucléaire, par idéologie. C’est absolument tabou sur le plan de la stratégie du capitalisme français. Cela n’a rien à voir avec une prétendue mauvaise information de ces députés!

Alors qu’EDF cherche à obtenir la prolongation du fonctionnement des réacteurs nucléaires jusqu’à 50 voire 60 ans, nous devons agir pour contrecarrer ce projet lourd de risques. Les réacteurs ont été conçus pour fonctionner approximativement 30 ans, et déjà 27 d’entre eux ont dépassé cette durée…

Nous devons absolument interpeller nos député-e-s sur le danger majeur et sur les coûts astronomiques que le rafistolage et la prolongation des réacteurs impliqueraient. En effet, à l’automne prochain, les parlementaires débattront de la loi sur la transition énergétique.

Tou-te-s les parlementaires ne sont pas des relais zélés de la propagande du lobby nucléaire ; mais la plupart d’entre eux/elles connaissent mal les enjeux énergétiques et nucléaires. En agissant avec nous, vous pouvez influer sur la position qu’adopteront vos députés.

Interpellez les députés de votre région, envoyez-leur dès maintenant votre lettre ouverte « Nucléaire 30 ans d’âge : stop au rafistolage ! »

[Ici, la lettre type, censée être à envoyer.]

Les dépenses colossales qu’EDF veut pousser l’État à engager pour rafistoler puis renouveler le parc nucléaire suffiraient à financer une vraie transition énergétique, écologique et sociale, qui affranchirait enfin la France du danger nucléaire et de la dépendance aux énergies fossiles, tout en réduisant drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.

La France doit engager sans plus attendre ce grand virage énergétique, seul porteur d’avenir pour notre pays, ses jeunes générations et son économie, avec un potentiel de création de centaines de milliers d’emplois d’ici 2030 dans les énergies renouvelables et les économies d’énergie.

La politique énergétique et nucléaire échappe depuis trop longtemps au débat démocratique. Je vous appelle à contrecarrer le projet d’EDF et de ses relais au sein des institutions : les réacteurs nucléaires ne doivent en aucun cas être prolongés au-delà de 40 ans, au prix d’un rafistolage coûteux et d’un risque accru d’accident majeur. Au contraire, les réacteurs qui ont dépassé 30 ans d’âge doivent être arrêtés dans les plus brefs délais.

Le chantier de l’EPR de Flamanville doit également être arrêté définitivement, et toute nouvelle construction de réacteur doit être exclue.

Des objectifs impératifs et ambitieux de réduction de la consommation finale d’électricité et de développement des énergies renouvelables doivent être fixés pour l’horizon 2025. Les milliards d’euros économisés chaque année en refusant le coûteux rafistolage du parc nucléaire permettront d’investir pour les atteindre.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, je compte sur vous pour porter ces positions au sein de votre parti politique et à l’Assemblée nationale.

Pour plus d’informations sur ces enjeux et pour consulter les sources des informations que j’ai mentionnées, je vous invite à consulter la page http://www.sortirdunucleaire.org/Risques-et-couts-en-savoir

Cordialement

Articles pouvant vous intéresser