Le meutre de Scrappy ne succite pas d’émois…

Il y a un peu moins de deux semaines, la vidéo d’un chat défendant un enfant qui se faisait attaquer par un chien faisait le tour du web et des médias. Voici la vidéo, également visible ici.

La scène se passe en Californie, l’enfant de 4 ans faisait du vélo devant sa maison quand le chien des voisins est sorti et l’a subitement mordu. C’est à ce moment que le chat nommé Tara s’est jeté sur le chien pour défendre le jeune garçon.

Bien évidemment la réaction de ce chat est merveilleuse et tord le cou aux affirmations comme quoi l’individualisme domine chez les êtres vivants…

Avec près de 22 millions de vues sur Youtube, Tara est devenue une star au point que la famille de la chatte répond à des demandes d’interview et que Tara a été invitée par une équipe de base-ball locale, les Bakersfield Blaze, à “lancer” leur première balle de match le 20 mai.

Ce que cette chatte a fait est incroyable en effet, se jeter sur un chien pour défendre un enfant, en faisant fi des morsures plus ou moins graves que le chien pourrait lui infliger est un acte de bravoure que peu d’humains sont en mesure de faire lorsqu’une personne se fait attaquer sous leurs yeux.

Mais Tara reste un chat, un être qui a besoin de tranquillité et de son « train train quotidien » de chat « domestique », loin des caméras, des cris, des bruits inconnus. Et oui, Tara est un chat remarquable, mais, qu’est devenu le chien, Scrappy âgé de seulement 8 mois, qui a mordu l’enfant ?

Comme il fallait s’y attendre, après l’agression, Scrappy a été envoyé en fourrière. Après 10 jours d’évaluations et de tests au centre animalier de Bakersfield, le jeune chien se serait montré agressif et aurait mordu quelques personnes du centre apportant à manger.

Quelle a été la nature des tests effectués par la fourrière de Bakesfield ? Des tests comportementaux ? Des tests de santé ? Le chien avait-il un problème de santé, cela a-t-il été étudié de manière approfondie par un vétérinaire ? Cela semble très peu probable sachant que dès qu’un chien mord brutalement, il sera systématiquement assassiné.

Pourquoi ici Scrappy a-t-il agressé cet enfant ? Peut-être que cet enfant était “brutal” avec ce chien auparavant, peut-être que ce chien était maltraité là où il vivait, peut-être que ce chien était malade ?

Souvent les animaux malades deviennent agressifs et attaquent sans raison apparente. Dans tous les cas, les animaux n’attaquent pas sans raison. Scrappy était innocent, ce sont des humains qui l’ont rendu ainsi.

Les chiens sont souvent maltraités… Ils se prennent des coups parce qu’ils aboient trop aux yeux de leurs “maîtres”… Ils se font tirer brutalement par la laisse alors qu’ils sont contents de voir un autre chien dehors ou qu’ils s’intéressent à des odeurs… Ils se font frapper pour les « dresser » à être soumis… Ils sont considérés comme “encombrants” avec l’âge… Et bien d’autre choses!

Bien sûr, il y a également des rapports authentiques qui se fondent. Mais tous ces aspects se mélangent. Et le chien devient finalement un objet.

Voilà pourquoi Scrappy a pu être assassiné aussi “simplement” que cela. Le meurtre de Scrappy a été la solution de facilité, on ne veut pas se démener pour lui, pour qu’il vive longtemps sa vie de chien, on ne veut pas l’aider dans son malheur.

En le tuant, on masque le rôle des humains!L’euthanasie de Scrappy aurait dû révolter autant que que l’acte de Tara a suscité l’émerveillement. Le méchant de l’histoire c’est, ou plutôt c’était!, Scrappy, et pourquoi était-il « méchant », on ne le saura jamais car personne ne lui a laissé de chance ! Pourtant, même la mère avait pris une position en quelque sorte en faveur de Scrappy:

“L’animal peut être possiblement réhabilité par la famille, mais de ce que j’ai compris, c’est une procédure longue et difficile pour ravoir le chien et sa garde. Sinon, il sera malheureusement euthanasié”.

Cela ne va pas très loin, mais c’est déjà bien, et c’est un pas vers la position normale que l’on doit avoir.  Voilà pourquoi Il faut mettre en place et imposer des protocoles de réadaptation. Scrappy avait des droits, en tant qu’être vivant, et si on l’a blessé dans son développement en tant que chien, c’est aux humains d’assumer!

Articles pouvant vous intéresser