“La pipistrelle rapporte gros”

Voici un article assez terrible, publié cette semaine par le Canard enchaîné. En voici le titre et le sous-titre, empreints du cynisme traditionnel à ce journal:

“La pipistrelle rapporte gros

Depuis le fameux grenelle de l’environnement, tout aménageur peut bétonner à loisir des zones où vivent des espèces animales ou végétales protégées, à condition de “compenser” les dégâts. Un vrai business…”

Tout cela est logique: en France, on considère que la Nature n’existe pas, qu’il existe uniquement différents phénomènes naturels. D’où les conceptions mécaniques à ce sujet… De la même manière que l’individu pétri d’individualisme peut “faire ce qu’il veut”, l’humanité anthropocentrique fait “ce qu’elle veut” des phénomènes naturels…

Les entreprises ont donc le champ libre pour façonner tout ce qu’ils veulent, comme ils l’entendent…


Articles pouvant vous intéresser