“Comment dire… à son petit frère que son chien est mort”

Pour attirer l’attention aujourd’hui, les humoristes et les séries jouent beaucoup sur la corde du sordide. Il y a une dimension profondément cynique, celle de « flatter les plus bas instincts », de s’appuyer sur les préjugés, la moquerie, l’humour noir, le rire cruel.

En voici un exemple vraiment terrible : « Comment dire… à son petit frère que son chien est mort » de Canal bis, qui pollue internet avec des productions lamentables se voulant humoristiques, il faut dire que c’est la mode en ce moment. Ici toutefois on ne peut qu’être pétrifié par autant d’infâmie.

Ici on n’est même plus dans une sale mentalité, on est dans la diffusion criminelle des pires des valeurs.

Voici une autre vidéo, intitulée « Enquête choc : l’arnaque aux animaux », où l’on se moque des gens aimant les animaux et où on contribue à ne pas prendre au sérieux les trafics.

On peut arguer que tout cela est anecdotique. C’est précisément ce qui est dit par la plupart des jeunes, s’imaginant avoir du recul. Mais en réalité cela contribue au relativisme, au fait de ne rien prendre au sérieux.

Combien de gens marchent dans les rues sans même voir les animaux autour d’eux, notamment les oiseaux ? Et la plupart passent à côté d’un animal malade ayant besoin d’aide sans même le voir, quant à d’autres ils restent passifs voire agissent de manière mauvaise. Combien de pigeons blessés, chaque année, sont jetés dans des poubelles par des gens imbibés d’indifférence criminelle, de cynisme assassin ?

Et il ne suffit pas de dire que c’est « mal », il faut également affirmer clairement les valeurs qui sont « bonnes »… et ne jamais tolérer le moindre relativisme !

Articles pouvant vous intéresser