Un pigeon sur le logo de la SPA

Voici un étrange paradoxe, et pas des plus glorieux, malheureusement ; en l’occurrence, nous prenons encore la défense des pigeons.

Le logo de la SPA de Paris présente en effet un pigeon. On se dit « tant mieux ». Seulement le souci, c’est que la SPA ne s’occupe pas des pigeons…

La SPA n’accueille pas les pigeons, elle ne fait rien pour eux. A part les animaux de compagnie – surtout les chats et les chiens – la SPA a toujours été incapable d’élargir son combat aux animaux en général. D’où le refus d’ailleurs du véganisme, et cela est vrai de la protection animale en général.

Il y a toujours des « frontières » culturelles, ou bien intellectuelles, le plus souvent irrationnelles également. Pourquoi les uns, et pas les autres ? Il n’y a pas de raison, mais « c’est comme ça ».

Pour en revenir à la SPA (de Paris), voici ce qui est dit sur les pigeons :

Considéré comme indésirable par de nombreuses municipalités, le pigeon est au centre de certaines polémiques. La Société Protectrice des Animaux souhaite qu’une place soit laissée à cet animal au cœur des villes.
Tout comme pour les chats libres, la SPA refuse le massacre de cette population ailée, réponse inefficace, cruelle  et facile à une situation qui mérite d’autres solutions !
La cohabitation entre citadins et pigeons peut et doit continuer, elle est souhaitable ; elle passe par une maîtrise de la reproduction et l’édification de pigeonniers. Retirer les nids non contrôlés, une partie des oeufs pondus dans les pigeonniers permettrait de contrôler la population des pigeons, d’en surveiller l’état sanitaire, d’avoir des pigeons mieux nourris.

Il est scandaleux de les capturer au petit matin de façon cruelle en vue d’être euthanasiés. Il est scandaleux de verbaliser les nourrisseurs sans avoir organisé auparavant la présence des pigeons !

Il faut que les associations, que des techniciens municipaux spécialisés soient affectés à la tâche d’entretenir les pigeonniers municipaux : ne chassons pas les pigeons hors des villes, ne les exterminons pas, la majorité silencieuse les aime, ils sont la première manifestation du vivant pour les enfants des villes.

Permettons aux citadins de les nourrir sous certaines conditions, ne pénalisons plus par de lourdes amendes les gestes de compassion envers les oiseaux des villes !
La SPA considère que le nourrissage anarchique peut nuire aux pigeons eux-mêmes. Les municipalités doivent par contre organiser des lieux propices au nourrissage. Vous pouvez aider !

– Contactez votre maire et interrogez le sur sa politique concernant les pigeons.
– Alertez votre député pour  qu’il demande l’abrogation de l’article 120 du règlement sanitaire
– Soutenez la SPA, seule grande association française à s’investir dans ce combat !
– Participez à la Manifestation du 14 décembre, à 14h devant le Ministère de l’Agriculture pour la protection des pigeons.

C’est plutôt pas mal, mais les deux derniers slogans se contredisent totalement… Car cette manifestation en faveur des pigeons… s’est déroulée en 2007. Le texte est donc plutôt vieux, pas moins de sept ans ! Alors parler de « combat » que la SPA mènerait, pour le coup, c’est pour le moins gonflé…

Rappelons ici au passage que la Ligue de Protection des Oiseaux ne s’occupe pas des pigeons non plus. Tout reste à faire encore, pour que partout en France, un pigeon, un oiseau, un autre animal… que l’on trouve blessé, puisse être pris en charge.

Tout est à changer, absolument tout !

Articles pouvant vous intéresser