Earth Crisis – The order that shall be

Nous vivons une époque de terrible destruction, et les cinquante prochaines années vont être marquées par une guerre complète, finale, contre les couleurs bleue et verte de notre planète… A moins que l’on refuse cela.

L’humanité prend le chemin allant de la soumission de la Nature par la destruction à la destruction générale de celle-ci, emportée dans son élan anthropocentriste. Saurons-nous y faire face ?

Voici les paroles de la chanson “The order that shall be” (L’ordre qui sera) du groupe Earth Crisis.

Fuck this hell that man has made, it’s time for it to end.
Nature must endure, until death I will defend.
This fight relentless, an apostle of the order that shall be.
Nature will be left in peace, the animals set free.
Envoyons se faire foutre cet enfer que l’homme a fait, il est temps que ça finisse.
La nature doit endurer, jusqu’à la mort je vais la défendre.
Cette lutte acharnée, un apôtre de l’ordre qui doit être.
La nature sera laissée en paix, les animaux libérés.

The final end of wildlifes’ habitat destruction.
A future for species once pushed towards extinction.
Animal murderers, violators of the innocent must die for their crimes.
Driven by avarice, this world is a fucking nightmare.
Blackened skies, deforestation, poisoned seas.
La fin finale de la destruction de l’habitat de la vie sauvage.
Un avenir pour les espèces une fois poussées vers l’extinction.
Les meurtriers des animaux, les violeurs des innocents doivent mourir pour leurs crimes.
Guidé par l’avarice, ce monde est un putain de cauchemar.
Ciels noircis, la déforestation, les mers empoisonnées.

This civilisation’s price isn’t worth the fee.
Perpetrators of this madness, your right to live is gone.
Your burning bodies shall light the path to a glorious new dawn.
Le prix de cette civilisation ne vaut pas le prix.
Perpétrateurs de cette folie, votre droit de vivre a disparu.
Vos corps brûlant doivent éclairer le chemin à une nouvelle aube glorieuse.

If warnings go unheeded and pleas for mercy are ignored,
our alternative to militant resistance is a half life in a dead world.
Peace cannot exist without justice, they are one in the same.
Perpetrators of this madness, your right to live is gone.
Your burning bodies shall light the path to a glorious new dawn.
Si les avertissements restent lettre morte et les supplications ignorées,
notre alternative à la résistance militante est une demi-vie dans un monde mort.
La paix ne peut exister sans la justice, ils sont une seule et même chose.
Ceux qui perpétuent cette folie, votre droit de vivre a disparu.
Vos corps brûlant doivent éclairer le chemin à une nouvelle aube glorieuse.

Articles pouvant vous intéresser