« La question du changement climatique sera bel et bien au cœur de l’année 2015 »

Voici le dernier éditorial du média alternatif consacré à la conférence de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Paris à la fin de l’année,  et qui appelle aux contributions pour informer, analyser et critiquer.

La question du changement climatique sera bel et bien au cœur de l’année 2015.

Les propos de François Hollande à l’occasion de ses vœux du 31 décembre où lors de son passage dans la matinale de France Inter démontre sa volonté à faire de la Conférence Paris Climat 2015 une pièce maîtresse de son quinquennat.

Cependant, à écouter ses propos hésitants sur la question, à lire sa détermination à concrétiser le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à voir ce qui a été fait jusque là en matière d’écologie en France, avec cette notion d’ « écologie non-punitive » qui revient sans cesse, difficile de ne pas voir dans ses propos contradictions et opportunisme.

Mais le président de la république Français n’est pas le seul à vouloir utiliser le changement climatique et la Conférence sur le Climat pour engranger des points.

Le Pape François s’empare également de la question dans sa grande campagne pour la « modernisation » de l’Église Catholique, largement relayé en France avec notamment la Conférence des évêques de France et en août les Assises Chrétiennes de l’Écologie.

Évidemment la tendance est à l’anthropocentrisme, passant sous silence la nature, les animaux, pourtant souvent premières victimes des effets du changement climatique.

Face à ces tentatives d’endormir, de détourner, d’accaparer le débat il est plus important que jamais, alors que 2014 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée, de faire de la lutte contre le réchauffement climatique une cause largement populaire et démocratique. Cela ne doit pas être une affaire d’experts et de décideurs.

Articles pouvant vous intéresser