Lorsqu’un animal appuie sa tête contre un mur

Avec internet, la diffusion des connaissances est rendue incroyablement plus facile, ainsi que la manière dont on pourrait partager nos connaissances et nos émotions pour les animaux et la planète!

Voici un exemple, extrêmement utile, relevant d’un phénomène peu connu, avec une information permise par le Nouvel Observateur.


LE PLUS. “Si votre animal appuie sa tête contre un mur, rendez-vous chez le vétérinaire dans les plus brefs délais”. C’est ce qu’a déclaré une association néerlandaise de protection des animaux sur sa page Facebook. Partagée près de 18.000 fois, cette mise en garde inquiète les internautes. Que signifie ce phénomène ? Éclairage de Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste.

Lorsqu’un animal appuie sa tête contre un mur, on appelle cela une “poussée au mur”. C’est un symptôme clinique, que les vétérinaires connaissent bien.

Ce comportement, que l’on observe plus souvent chez les chiens que chez les chats, démontre dans tous les cas une souffrance de l’animal. Il s’agit vraisemblablement de maux de tête très douloureux.

Des maux de tête intenses

Un animal qui appuie sa tête contre un mur est forcément en danger, car il peut avoir un problème neurologique ou nerveux. Et quelle que soit la pathologie dont il est atteint, cela se manifeste par des maux de tête intenses.

En appuyant sa tête contre le mur, l’animal essaye probablement de se soulager.

Quand un être humain a une migraine, il se masse les tempes pour calmer sa douleur. En appuyant sa tête contre un mur, l’animal tente sans doute de faire la même chose.

Ce n’est pas le seul comportement de ce type connu chez les animaux : quand ils ont de l’arthrose aux pattes, par exemple, ils ont tendance à lécher cette zone, pour tenter de calmer la douleur.

Il faut se rendre d’urgence chez le vétérinaire

Ces migraines peuvent être le signe que l’animal est atteint d’une encéphalopathie hépatique ou d’une tumeur cérébrale.

Si l’on voit un jeune animal faire une poussée au mur, cela est sûrement lié à une atteinte du foie. Par contre, si un animal plus âgé fait la même chose, cela est plus probablement lié à une atteinte du cerveau.

Dans tous les cas, quand on observe un chien ou un chat faire une poussée au mur, il faut l’amener directement chez un vétérinaire. Il faut également se poser les bonnes questions, pour pouvoir guider le spécialiste. Qu’a mangé l’animal ? À quelle heure était-ce ? À quel moment a-t-il fait une poussée au mur ?

Des toxines peuvent provoquer une migraine

Ces éléments permettront au vétérinaire de mener son enquête. Même si la poussée au mur est d’abord un signe neurologique, le spécialiste prendra en compte toutes ces informations et pourra éventuellement réaliser une prise de sang, pour voir si le foie est atteint.

Cet organe, censé purifier l’organisme de ses toxines, ne peux plus assumer sa fonction s’il est malade. La présence de toxines dans l’organisme peut alors entraîner des maux de tête et une poussée au mur.

Un phénomène étrange

Si certaines personnes trouvent ce comportement drôle et que cette information fait le tour des réseaux sociaux, c’est parce que la poussée au mur est quelque chose d’étrange. Peu de personnes y ont déjà été confrontées.

Pour autant, il ne faut pas prendre ce phénomène à la légère, car il est forcément synonyme de danger : un animal n’a effectivement aucune raison d’appuyer sa tête contre un mur. Cela n’a pas de sens. Il faut donc rester vigilant.


Articles pouvant vous intéresser