30% de la population française intolérante au lactose…

Quand on est vegan, on choisit de ne pas boire de lait. Ou bien faut-il dire plutôt de ne plus boire du lait? Car le lait, en France, est partout, ou presque. Ce qui est assez édifiant quand on sait qu’il y a une partie importante de la population qui est intolérante au lactose.

On peut même constater que la grande majorité des gens dans le monde est allergique au lactose. Un phénomène d’ailleurs normal: au cours de l’enfance cette allergie apparaît car on grandit et on a plus besoin du lait de sa mère.

Seulement voilà: au cours de la domestication des animaux par l’humanité, certaines parties de la population ont utilisé le lait comme produit alimentaire. Selon les lois de l’évolution, leurs corps ont produit des enzymes digestives.

Voilà pourquoi dans certains pays une partie majoritaire de la population supporte le lait. On peut voir ici sur cette carte les zones où ce phénomène apparaît: principalement les pays européens, les USA, et une partie de l’Afrique noire.

Mais attention! Toutes les statistiques montrent qu’il y a quand même entre 15 et 30% de la population de ces pays qui a plus ou moins une intolérance au lactose!

Qui le sait en France? Et cela est encore plus grave quand on voit que dans le sud de la France, cette intolérance est plus forte statistiquement!

Il y a donc en France de nombreuses personnes ayant des ballonnements, des crampes d’estomac douloureuses et des diarrhées (voir ici des témoignages), et qui ne chercheront pas dans cette direction, pour éventuellement se “soigner” correctement.

Se soigner? En fait, les personnes intolérantes au lactose sont “normales”. Ce sont les autres qui font partie de secteurs de la population mondiale ayant développé des enzymes particulières. Ce qui n’est en soi ni bon ni mauvais (même si malheureusement cela vient de l’exploitation animale).

Seulement voilà: en France les personnes intolérantes au lactose sont considérées comme “malades”!

Voilà le résultat de la domination de l’industrie du lait, fondée sur l’exploitation animale: d’abord torturer les vaches ainsi que leurs veaux à qui on vole le lait maternel et par conséquent exploitant et créant une culture opposée aux animaux. Ensuite qualifier les personnes dont le corps n’a pas été modifié par le processus historique de personnes malades.

Ici, non seulement il y a un mépris pour une partie importante de la population, mais évidemment du racisme à l’égard de toutes les personnes issues de populations où le lait n’est pas une “tradition” et qui par conséquent sont intolérantes au lactose!