Vaillant, la pigeonne blessée de Nantes

C’est une information qui circule depuis quelques jours sur le web : l’histoire d’un pigeon de Nantes qui survit avec une flèche plantée dans le cou. Il semblerait que l’oiseau a cette flèche depuis plusieurs mois dans le corps. Vu l’importance de la situation, ce n’est qu’un détail, mais il est à noter que “Vaillant” est une femelle, donc une pigeonne.

Les commentaires niais vont bon train : il s’agit d’un «pigeon touché mais pas coulé qui hante les quais de l’Erdre en plein centre-ville», un « pigeon au piercing », « le pigeon percé en passe de devenir une mascotte nantaise ».

La situation de ce pigeon est terrible et n’a absolument rien de cocasse ou d'”insolite » ! En effet, il risque à tout moment de se retrouver coincé entre des branches d’un arbre ou de se blesser si l’aiguille bouge ou encore de blesser un autre pigeon. Cette situation est tellement risquée pour lui qu’il ne faut pas essayer de l’attraper au risque de bouger la flèche et de le blesser mortellement.

L’état de ce pigeon n’a absolument rien de « mystérieux » comme on prétend le faire croire. En effet, si il s’est retrouvé dans cet état c’est bien parce qu’une personne a tenté de le tuer. Faire une sarbacane pour tuer un pigeon est malheureusement on ne peut plus facile, il existe des tas de vidéos pour fabriquer une sarbacane artisanalement. Le summum de la barbarie est atteint avec une vidéo sur la manière de procéder pour tuer spécifiquement les pigeons.

L’information s’est diffusée sur les réseaux sociaux, des personnes ont tentés de prévenir la LPO et leur réponse n’est pas étonnante car cette association est connue pour son désintérêt envers les pigeons. La LPO s’est tout simplement débarrassée du problème prétextant qu’ils étaient « débordés » et qu’ils ne bougeraient pas pour récupérer le pigeon.

Les personnes qui ne se rendent pas compte que ce pigeon est un oiseau en danger, l’ont baptisé Vaillant (prénommé ainsi en référence au film  d’animation Vaillant, pigeon de combat !) et sont en passe de le faire devenir la mascotte de Nantes. On pourrait se dire que c’est une belle chose, une belle preuve de la volonté de vivre, mais ce n’est pas du tout le cas, c’est juste que Vaillant a eu beaucoup de chance parce que la flèche n’a pas touché de points internes hautement sensibles.

La situation des pigeons des villes est dramatique à cause d’actes d’incivilité et de maltraitances qu’il est indispensable de rappeler : fils et cheveux lâchés dans la rue venant s’enrouler aux pattes et causant la perte des membres (ici et ), perte des lieux de nidification, nourriture restreinte, stress constant (enfants courant après), pigeons écrasés sur les routes, interdiction de les nourrir etc.

Il est donc primordial d’avoir en tête que ce qu’il arrive à Vaillant n’est pas le fruit du hasard, que cela n’a rien d’insolite, que les pigeons bisets vivent un enfer quotidien et que nous devons de changer les mentalités afin de donner aux pigeons une image aussi poétique que celle des lotus : à nous de les faire sortir du néant afin qu’ils puissent s’épanouir de toute leur beauté.

Articles pouvant vous intéresser