Le véganisme comme posture individuelle “glamour”

En France, ce n’est pas comme dans les autres pays : le véganisme est directement révolutionnaire. Il se heurte directement aux valeurs dominantes, pour des raisons historiques.

Quand on dit le véganisme, on devrait plutôt dire : la libération animale, l’amour des animaux. Car le “véganisme”, en tant que mode catholique de refus de la souffrance  – sans en rien reconnaître la Nature ni aimer les animaux – ça, ça peut passer.

Cela ne peut pas être “hype”, mais tout au moins “glamour”… Comme l’expose le quotidien Le Figaro dans un article publié hier, intitulé “Le véganisme, le mode de vie alternatif qui monte”.

Le terme est bien choisi : c’est là une réduction d’une bataille universelle à une posture individuelle.

Articles pouvant vous intéresser