« La France se mobilise pour la COP21 »

Voici le communiqué officiel de lancement de la COP21, repris du site alternatif à ce sujet.

La France se mobilise pour la COP21

La France va présider et accueillir la 21e Conférence des Nations unies sur le climat du 30 novembre au 11 décembre. Pour témoigner de l’engagement et de la mobilisation de la France, le président de la République a réuni jeudi 10 septembre à l’Élysée les principaux acteurs de la COP21.

Tapis vert

Près de 400 invités du monde politique, associatif, culturel, les équipes en charge des négociations et de l’organisation de la COP ont répondu à l’invitation du président de la République, pour donner le coup d’envoi de la mobilisation. Pour l’occasion, le traditionnel tapis rouge sur le perron de l’Élysée a été remplacé par un tapis vert, couleur du logo officiel de la COP21.

Avant de s’installer, le président de la République François Hollande a parcouru l’exposition « 60 solutions face au changement climatique » de Yann Arthus Bertrand dont les panneaux ont été installés dans le couloir menant à la salle des fêtes. Le Premier ministre Manuel Valls a ensuite prononcé le discours d’ouverture insistant sur « les conséquences du changement climatiques déjà visibles » et sur le « rôle déterminant » de la France.

Évènement hors norme

La matinée a été rythmée par plusieurs séquences thématiques avec interviews, témoignages et clips. La vidéo en 3D du site de Paris-Le Bourget a été dévoilée en avant-première. À cette occasion, Pierre Henri Guignard, secrétaire général en charge de la préparation et de l’organisation de la COP21, a confié: « Organiser la COP est une aventure singulière, l’évènement est hors norme ». Puis Farha Derdar, actuellement en bac professionnel au lycée Nobel de Clichy-sous-Bois, qui sera en stage comme agent de liaison durant le COP, a parlé de l’action menée dans son lycée.

Pour démontrer l’urgence d’agir, des membres de la communauté scientifique (Gilles Lebœuf, spécialiste de la biodiversité, Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue…) ont, chacun dans leur domaine, défendu les raisons d’agir. Nicolas Hulot a tenu à partager sa rencontre avec une personne qui lui a dit: « À Paris, vous allez décider qui va vivre ou mourir ». L’envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète a invité à « sortir des mots » pour « entrer dans l’action ».

Mobilisation immense

La séquence « De la négociation à l’action : l’accord de Paris » a été marquée par l’intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et futur président de la COP21 : « Nous avons une chance de parvenir à un accord. Nous n’avons pas le droit d’échouer » a-t-il insisté. Puis Laurence Tubiana, ambassadrice en charge des négociations, a fait part de son expérience des COP : « La prise de conscience des risques fait que cette COP ne ressemble pas aux précédentes. La mobilisation est immense, ça change le contexte » a-t-elle souligné. Trois organisateurs de la Conférence des jeunes (COY) sur le climat, qui aura lieu du 26 au 28 novembre à Villepinte, ont fait entendre la voix de la jeunesse.

La culture au cœur de la COP21

Autre temps fort : la mobilisation de la société civile autour de Ségolène Royal. La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a souligné l’exemplarité de la France avec la loi sur la transition énergétique. Avant de poursuivre : « « Sauver le climat, c’est sauver l’être humain ». A ses côtés, la navigatrice Catherine Chabaud qui a voulu « faire entendre la voix des océans et des littoraux » ; Lauranne Germond, présidente d’ArtCOP21, pour qui « les artistes ont un rôle à jouer pour mobiliser les citoyens sur le climat ; ou encore Adrien Suire, fondateur de la start-up Quivivo qui propose des solutions connectées pour la maison.

Le timbre officiel de la COP21 a été présenté en présence des cinq lauréats du concours, élèves à l’école de design de Saint-Étienne. Puis le président de la République a clos l’évènement : « Je me félicite de la mobilisation qui s’intensifie. La COP21 n’est pas une réunion internationale comme les autres. Ce n’est pas le point d’arrivée mais le point de départ. En avant la COP21 ! »

Articles pouvant vous intéresser