L’affaire du chiot du SDF : le silence des associations

La vague d’émotions au sujet de l’affaire du “vol” du chien d’une personne, soit SDF, soit membre d’une mafia jouant sur la compassion au moyen d’un chiot, commence à retomber.

Il y a tout de même quelques actualités, que nous allons présenter ici. Néanmoins, il faut bien voir que les dommages vont être bien entendu énormes. Les très nombreux commentaires qu’on trouve sur les sites de la grande presse sont véhéments, d’une grande agressivité.

L’intervention en faveur des animaux est pratiquement unanimement dénoncée. Dans les rares cas où l’hypothèse d’une mafia est considérée comme possible, l’Etat est présenté comme “de droit”, il est dit qu’il suffirait de porter plainte, etc.

Le plus souvent, les 195 euros demandés par l’association pour l’adoption (nous en parlions hier) sont utilisés comme argument pour dénoncer le mercantilisme des animaux.

C’est une énorme propagande qui s’est développée et qui laissera des traces. C’est une criminalisation de l’interventionnisme qui, comme toute personne aidant les animaux le sait, n’est jamais vraiment “légal”.

Disons le franchement : souvent dans les cas où l’on intervient en faveur d’un animal, on dépasse le cadre légal. Les oiseaux, les chats, les chiens, les rongeurs qui sont récupérés par les associations le sont parfois dans des situations rocambolesques…

Ce n’est pas l’ALF, mais l’Etat ne veut pas de ça et dans une société conservatrice comme l’est la société française, l’interventionnisme pro-animaux est considéré clairement comme un truc d’illuminés.

Ce qui est vraiment frappant ici, d’ailleurs, c’est que les anarchistes antispécistes qui sont toujours à mettre des images “radicales” sont évidemment tombés à bras raccourcis sur cette intervention, au nom d’un anti-racisme totalement décalé par rapport à la question, malgré le positionnement de la personne intervenue, qui est pleine de préjugés.

Ce qui compte, c’est : est-il moralement juste ou non d’intervenir pour les animaux, y compris en dépassant le cadre fixé par l’Etat? Mais il faut croire que la réalité animale n’intéresse pas ceux pour qui tout cela n’est que prétexte à un discours “radical” queer et autres.

Quiconque aime et défend les animaux comprend tout à fait l’interventionnisme pro-animaux, même s’il est mal fait, même s’il est critiquable. Cela ne veut pas dire qu’il ne faille pas critiquer, mais participer à une campagne de dénonciation c’est soutenir l’exploitation animale.

En dénonçant “Cause Animale Nord” et en participant à la campagne contre l’intervention faite, les anarchistes ont montré qu’en étant “ultra” on n’est finalement qu’un appendice de l’exploitation animale.

Cela ne veut pas dire qu’il faille sombrer dans la bataille pour les institutions et il est significatif que L214 n’ait pas pris position, puisque justement cette association est née d’une position anti-spéciste anti-interventionniste, très violemment anti-ALF par exemple.

Le site Vegactu ne parle pas non plus de l’affaire, alors que la grande presse en a parlé : c’est très parlant.

Ces derniers temps, nous avons également dit que la “mode” vegan ne voulait rien dire au fond : on en a eu la preuve, car il n’y a aucun positionnement significatif des vegans.

En fait, ce qui s’est passé n’a intéressé que les gens les plus intéressants : ceux et celles qui mettent, comme le dit l’expression, les mains dans le cambouis.  Sans être forcément vegan, malheureusement, mais au moins sans avoir cette attitude moraliste individualiste tellement typique chez de nombreuses personnes veganes.

Voici d’ailleurs la réaction significative d’un facebook dédié à l’adoption:

LES ASSOCS
De la protection animale :-))))
Puis je vous demander ou vous etes a un moment ou ON s’en prend TOUS plein la gueule ?
On est attaqué de toute part , on nous fait passer pour de doux illuminés , mais vous , vous etes ou pour défendre CAN et un mec en train de se faire crucifier ?
Je l’aime pas Blanchard , c’est un con , mais son action était légitime et respéctable , alors les assocs , on devrait faire front derriere le mec qui en prend plein la gueule
Vous etes ou ?
Qui va laisser un com pour dire on le soutient ?
Alors nous on soutient , et vous l, a part le silence des agneaux , on entend quoi ?

Une polémique existe d’ailleurs entre ce facebook et le facebook ayant interviewé le SDF à qui le chiot a été pris, avec publiée une nouvelle vidéo, en mode toujours plus agressif.

Ce facebook défend en effet l’élevage des chiens et défend surtout la “propriété” du maître.

Ce même facebook avait posté cela d’ailleurs, de manière très étrange puisqu’en pratique c’était bien sûr impossible.

Pour résumer de manière très schématique, avec peut-être des corrections à faire finalement, il y a trois camps qui semblent se profiler :

– les gens proches de la défense des animaux, notamment par les refuges, qui ne disent rien ou expriment un soutien ou bien un scepticisme plus ou moins critique par rapport au “vol” du chiot ;

– les associations institutionnelles et les vegans, qui ne disent rien ou s’expriment contre l’interventionnisme ;

– les personnes extérieures aux véganisme ou à la défense des animaux, qui s’expriment contre l’interventionnisme.

Articles pouvant vous intéresser