Un jour sans chasse a-t-il réellement un sens?

Il y a une nouvelle pétition “Pour l’arrêt de la chasse le dimanche”, alors qu’il y a eu encore un mort tout récemment, avec un promeneur tué. Comme le constate Le Figaro:

En Isère, un jeune homme de 20 ans a été samedi matin tué alors qu’il se promenait sur un sentier de la commune de Revel. Le lendemain, c’est un cycliste qui a été blessé au visage par un chasseur à Luc-sur-Orbieu, dans l’Aude.

Le week-end précédent, une femme d’une quarantaine d’années et sa fille de 12 ans avaient, elles aussi, été blessées par un tir dans une forêt du Rhône. Les victimes sont pour la plupart souvent des chasseurs eux-mêmes. Mercredi, un participant à une battue au sanglier a tiré sur l’un de ses camarades dans le Var.

Nous n’aimons toutefois pas les pétitions, et là l’exemple est flagrant. Si déjà 75 000 personnes l’ont signé, il y en avait déjà eu une en 2012, avec 300 000 signatures, sans que cela n’y change rien.

Ce n’est pas tout : en 2000, une loi avait institué que le mercredi serait un jour sans chasse, et en 2004 cela avait été abrogé. On n’a pas simplement affaire à quelque chose de réactionnaire, de dépassé. On a affaire à quelque chose de réactionnaire, de dépassé et qui est revenu.

Cela montre qu’il y a un problème de fond, et il est facile à comprendre : en cas de crise sociale, dans quel camp seront les chasseurs et leurs fusils? Ce n’est pas très difficile à deviner, de par leur dimension “terroir”, sexiste, populiste…

Voici la pétition, qu’on peut signer ici. On notera avec intérêt que les animaux n’y existent pas : on est ici dans une démarche entièrement anthropocentriste, en défense des promeneurs et des cavaliers, etc.

C’est en fait une pétition pour “s’approprier la nature”, comme on le lit, à la place des chasseurs. Ce n’est absolument pas pertinent… Un jour sans chasse a-t-il réellement un sens? Non, c’est l’abolition de la chasse seulement qui a un sens, une signification.

Pour l’arrêt de la chasse le dimanche

Auteur : L’Association pour la protection des animaux sauvages

À l’attention : de Monsieur le Président de la République

Cette pétition est lancée par l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS), pour que le dimanche soit dorénavant un jour sans chasse et que nos week-ends ne soient plus annexés par les chasseurs !

Pour des balades en toute sécurité et liberté : signez-la et partagez-la !

Monsieur le Président de la République,

Chaque année, en France, la chasse provoque des dizaines d’accidents dont un nombre élevé s’avère mortel. Promeneurs, randonneurs, cueilleurs de champignons, vététistes, sportifs, cavaliers, scolaires, naturalistes, escaladeurs et tous les utilisateurs de la nature, ont le droit de pratiquer leur loisir en toute sécurité et sérénité, sans que pèsent sur eux les menaces d’une seule activité : la chasse.

Les chasseurs représentent moins de 2% de la population, mais ils s’approprient la nature tous les jours de la semaine pendant 9 mois de l’année, au détriment des 98% restants.

Aujourd’hui, il n’existe plus aucun texte législatif ni réglementaire pour encadrer les mesures de sécurité liée à la chasse.

Vous n’êtes en effet, pas sans savoir que la loi chasse n°2008-1545, dite « loi Poniatowski » a supprimé la seule référence législative qui mettait des bornes à ce grave problème. En effet, si la loi chasse 2000 avait bien prévu qu’un décret encadrerait la réglementation de la sécurité de la chasse, ce décret n’a jamais été pris. Pire, la « loi Poniatowski » a supprimé cet article de loi en 2008.

Déjà, en 2004, la loi chasse de R. Bachelot avait supprimé le jour sans chasse issu de la loi chasse 2000.

Bien plus tôt, en 1982, la circulaire Deferre avait supprimé le périmètre de sécurité autour des habitations !

Cette dérèglementation a conduit la France à être, de très loin, le pays d’Europe où il y a le plus d’accidents de chasse. Pourtant des mesures simples et de bon sens suffiraient à en faire baisser considérablement le nombre.

Je vous demande donc de prendre des mesures efficaces rapidement pour pallier ce problème de sécurité et d’inégalité, en établissant une trêve de la chasse le dimanche. J’espère que vous tiendrez compte, lors de vos prochaines décisions, de cette opinion largement partagée. Agissez pour que soit mise en place cette mesure de bon sens : simple et efficace.

Je compte sur vous, Monsieur le Président, pour donner votre appui à des mesures qui vont dans le sens du respect des droits des usagers de la nature.

Articles pouvant vous intéresser