La dimension régressive de Cause Animale Nord

Nous voici donc quelques temps après l’affaire Cause Animale Nord, et il y a lieu de revenir un peu là-dessus, de par l’ampleur dévastatrice que cela a eu, malheureusement.

Pour cela, jetons un oeil sur le facebook de Cause Animale Nord, histoire de voir comment sont considérées les choses. Et là on peut voir qu’on s’enfonce de plus en plus de ce côté dans l’egotrip et la mise en scène…

Par exemple, hier, Cause Animale Nord a affirmé avoir été victime d’une agression (en fait juste des insultes et l’exigence de partir). C’est un prétexte pour une mise en avant typique et un hold up sur la libération animale comme concept…

“Pour m’avoir il en faut plus” est-il même dit, dans un grand élan de virilisme et d’egotrip…

On est là bien éloigné de la rationalité! D’ailleurs, on aurait pu penser qu’il y aurait un certain profil bas au sujet de l’affaire elle-même. Pas du tout, Cause Animale Nord abandonne même sa dénonciation des trafics de chiots pour dénoncer le fait qu’un SDF puisse avoir un chien.

Bien sûr, aucun chien ne devrait vivre dehors…, mais aucun être humain non plus! Un tel raisonnement pourtant logique semble hors de portée de personnes misanthropes.

Voici les “provocations” de Cause Animale Nord:

Il y a pourtant bien sur cette photo deux êtres vivants qui souffrent, et pas du tout qu’un. Quel intérêt d’opposer l’un à l’autre, si ce n’est la misanthropie, sorte de copie inversée de l’idéologie dominante?

Et quel intérêt de continuer à jouer les débusqueurs de complot, si ce n’est pour vivre dans son monde intérieur, où l’on apparaît comme des “justiciers”, tout en étant totalement déconnectés de la réalité de la société?

Comme on le voit, il y a un changement complet de ligne : fini la question des trafics de chiot censés être au coeur du problème… Désormais le SDF en tant que SDF est un ennemi.

Il y a également eu une vidéo diffusée, filmée en caméra cachée. On y voit le SDF dans la rue et sous la pluie le soir, apparemment sans son chien. La personne qui filme va alors le voir au bout d’un temps, faisant sembler de l’avoir reconnu dans la vidéo qui avait circulé, et demandant à voir le chien. Le SDF le montre alors, celui-ci étant dans une boîte de transport. L’idée était de montrer qu’il traite mal le chien.

C’est la logique paranoïaque poussée jusqu’au bout : hier il était parlé par Cause Animale Nord de forces obscures ayant amené au succès de la vidéo sur le net, aujourd’hui un simple SDF devient cet ennemi source de tous les problèmes.

C’est implacable comme raisonnement et c’est d’un malsain! Dans l’ordre des choses et en même temps que cela, Cause Animale Nord a dénoncé la personne qu’on voit avec son président dans la fameuse vidéo, l’accusant d’avoir fermé son facebook dès la sortie de l’affaire et également d’avoir poussé à l’origine à l’action de la prise du chien…

Tout cela montre l’absence de cohérence. On peut d’ailleurs voir que le facebook de Cause Animale Nord est absolument terrible de par sa rhétorique infantilisante  et misanthrope, d’un régressif absolu.

C’est le hold up de la misanthropie et de la régression sur la libération animale. Tout cela sert évidemment parfaitement l’extrême-droite, car l’extrême-droite ce ne sont pas forcément des chemises brunes en rang d’oignons, c’est aussi un endormissement généralisé, un infantilisme complet…

Cause Animale Nord sert un processus d’infantilisation massive. C’est terrible à dire mais la vague “animaliste” de ces derniers mois ou dernières années se dégrade à grande vitesse en simple appendice régressif de la montée du Front National, qui est la régression à grande échelle…

Le véganisme, cela devrait être l’action consciente pour une utopie à réaliser, cela se transforme ici en passivité agressive tournée vers la misanthropie.  C’est inacceptable!

On remarquera également cette habile information ci-dessous, qui salue les gendarmes, information tout à fait calculée comme on peut le deviner. Elle se veut un soutien aux institutions pourtant dénoncées auparavant comme ne faisant rien!

Mais on n’est pas à une contradiction prêt quand il s’agit de jouer sur la corde de l’émotion, de la manipulation des sentiments, des impressions fortes pour “émouvoir” et réduire la conscience à pas grand chose…

Cause Animale Nord apparaît bien comme s’inscrivant dans une tendance de fond. Cela ne veut nullement dire qu’il faille une dénonciation non constructive c’est-à-dire niant la libération animale ou la considérant comme secondaire.

Il y a une bataille de fond : celle pour sauver la libération animale du hold up existentialiste et misanthropique, des anarcho-antispécistes et des fachos!

Articles pouvant vous intéresser