“Alternatives véganes” annulé

Normalement, nous aurions dû annoncer la tenue d’une sorte de petit salon en banlieue parisienne, “Alternatives véganes”, tentant en quelque sorte de prendre le relais du “Paris Vegan Day”.

Alternatives Véganes aura lieu les 12 ET 13 décembre. Les ateliers, les conférences et l’espace exposant sont garantis. Vous avez été nombreux à nous donner d’excellentes idées, nous voulons les concrétiser : show musical, défilés de mode, championnat de cuisine, démonstrations sportives, exposition d’art…

 

Cela a été annulé, et c’est très difficile à suivre. Ce qui en ressort c’est un mélange d’échec personnel et de magouille. Voici un extrait du communiqué diffusé.

Les nouvelles circulent vite, les ragots encore plus. Le temps permettra à la vérité de se révéler.

Beaucoup d’entre vous ont su que Monsieur Pascal Sage avait démissionné de son poste. Il m’a vendu ses parts pour un euro symbolique me donnant la présidence d’Alternatives Events SAS. Je vous invite à considérer ceci comme étant un gage de ma bonne foi envers les donateurs et tous ceux qui nous ont toujours soutenus. Au vu de la situation dans laquelle l’entreprise fut laissée par Monsieur Sage : dépenses inconsidérées, mauvaise organisation de sa part n’effectuant pas les tâches qui lui incombaient, malversations envers ma personne, alors qu’il avait ma confiance.

Ce dernier me certifiant que je devrais le haïr et qu’il était désolé de me laisser dans une telle situation parce qu’il avait exagéré. Etant enfin informée de la situation puisque j’ai eu enfin accès aux documents qu’il me cachait jusque là, il me fut forcé de constater qu’il n’était pas possible de faire le second versement de réservation de la salle du Palais des Congrès de Montreuil à temps. Ce qui implique que le Salon Alternatives Véganes, sera décalé de quelques semaines, à une date qui sera communiquée très prochainement.

Il y a en effet un lourd problème : à la base, il y a eu un appel à un soutien financier sur Ulule, et 22 000 euros de récoltés. Ils doivent être remboursés si l’événement n’a pas lieu… Le repousser peut être une sortie, sauf qu’on ne loue pas une salle aisément à Paris et en banlieue…

A cela s’ajoute que s’il y a eu des “dépenses inconsidérées”, l’argent n’est tout simplement plus là.

Pour ne rien faciliter, il y a l’information selon laquelle la personne organisant l’événement à l’origine serait malade. Or, l’organisation n’a annoncé l’annulation que plus de dix jours après, rendant les gens très mécontents, surtout ceux venant de loin et ayant réservé des transports et des hôtels, etc.

Les partisans du premier organisateur répondent alors à la personne ayant pris les commandes, l’accusant de harcèlement, de ne pas avoir payé le webmaster (qui a démissionné), le comptable (qui a démissionné aussi), de croire aux illuminatis, au fluor mis dans l’eau pour contrôler les pensées, etc.

Impossible de s’y retrouver, si on ajoute qu’en plus, des gens disent ne pas vouloir diffuser une information qu’ils rendent pourtant public : le nouvel organisateur mangerait de la viande…

Tout cela est terrible, absolument terrible. Mais c’est le prix à payer pour les vegans, qui sont trop souvent dans une posture consommatrice, passive et autocentrée, déléguant les responsabilités, partisans d’actions témoignages, sans organisation de fond, sans travail en profondeur.

Le résultat est le carriérisme, l’opportunisme et du n’importe quoi comme on en a ici un exemple.

Articles pouvant vous intéresser