Les milices républicaines irlandaises contre les dealers et les barons de la drogue

On appris hier que l’action menée lors d’une pesée de boxe à Dublin, en Irlande le 5 février 2016, avait été revendiquée à la BBC par l’Armée républicaine irlandaise (Continuité), la Continuity IRA.

Cette action fait partie de la lutte générale contre « les trafiquants de drogue et les criminels » et visait David Byrne, impliqué il y a quelques années dans l’assassinat d’Alan Ryan, une figure de l’IRA véritable.

Les républicains irlandais sont en effet aux premières loges contre les mafias et les importants trafiquants de drogues et c’est une guerre qui est menée aux barons de la drogue, ainsi qu’aux dealers.

Voici une vidéo, sous-titrée en français, au sujet d’Alan Ryan et de son combat, de la « Republican Action Against Drugs », qui a rejoint l’IRA qui s’est maintenue.

Il est impressionnant de voir un ancien trafiquant reconnaître qu’il a été juste qu’il ait été puni militairement et que grâce aux milices républicaines, les dealers ne pullulent pas partout.

Vu de France, tout cela a l’air extrême, encore que cela soit très discutable, car l’ambiance devient parfois tout à fait similaire à la situation terrible de l’Irlande ou encore des États-Unis.

Quand on voit le poids des drogues à Marseille par exemple, on ne peut pas dire qu’on soit dans un modèle tout à fait différent. Rien qu’hier quelqu’un a été tué à la Kalachnikov, avant-hier une autre personne s’est faite tirée dessus, le tout avec les trafics à l’arrière-plan.

Il n’est pas difficile de voir également que les mafias gagnent toujours plus du terrain, que les drogues gangrènent des territoires toujours plus grands. L’affrontement avec cela est inévitable et si cela a l’air radical pour les gens dans les centre-villes, c’est que le confort de leur vie quotidienne est totalement éloigné de cette situation…

Les straight edge européens ont toujours eu du mal avec le slogan « kill your local drug dealer » souvent utilisé aux Etats-Unis. Mais c’est que là-bas, les mafias occupent les rues et c’est pourquoi la chanson classique d’Earth Crisis, Firestorm, dénonce la collusion police-mafias et appelle à lutter pour reprendre rue par rue le terrain, face aux barons de la drogue.

La situation est différente ici, mais on peut tout à fait craindre qu’elle devienne la même ! Il est ironique d’ailleurs de voir les libéraux et les libertaires prétendre que lutter contre les mafias est quelque chose de « facho », alors que justement l’extrême-droite des groupes violents a historiquement toujours été liée aux trafics de drogues.

En Turquie, l’organisation d’extrême-gauche DHKC a d’ailleurs la même démarche que les milices républicaines irlandaises, montrant des vidéos de dealers de drogues se faire tabasser, tirant dans les genoux des importants vendeurs, voire s’affrontant militairement aux mafias.

On dira, à juste titre, qu’en France c’est différent : on peut aller à la police quand on a à faire face à la mafia et la justice pourchasse les dealers. Cela est vrai, au moins en partie, mais chacun sait que les situations sont parfois vite compliquées, que la corruption avance, que le goût du crime se propage et qu’il en faut peu pour que les mafias aient souvent le dessus!

Articles pouvant vous intéresser