Stéphane Gatignon adopte l’écologie pour faire carrière

Après l’histoire avec la fille de José Bové propulsée en tête de liste Europe Écologie aux élections régionales de mars 2010 en Aquitaine, voici encore quelqu’un rejoignant les Verts sans avoir de rapport ni de prêt ni de loin avec l’écologie.

Il n’y a pas à dire: cela sera certainement une grande habitude pour quelques temps, vu que l’écologie est à la mode, dans une version édulcorée, sans contenu, n’engageant pas à grand chose…

Cette fois il s’agit de Stéphane Gatignon, conseiller général et maire PCF de Sevran. Celui-ci explique sur son site, dans une lettre (ici en PDF si vous ne la trouvez pas directement), que le PCF est mort, que le communisme c’est bien beau mais cela ne permet pas (ou plutôt plus) d’être élu, et que donc il faut trouver autre chose, et que là il y a une super occasion.

Il va pouvoir conduire la liste Europe Écologie en Seine-Saint-Denis aux élections régionales de mars en Ile-de-France.

L’écologie n’est qu’un prétexte pour maintenir sa position d’élu, et le discours faussement progressiste qui va avec.

Des solutions économiques et technologiques nouvelles existent qui permettent de réduire l’émission de gaz à effet de serre ainsi que la consommation d’énergie qui pèse sur les ménages et grève les budgets des plus défavorisés de nos concitoyens. Il faut rompre avec l’économie productiviste au profit d’un modèle de croissance différencié, redistributif et coopératif.

L’écologie est avant tout un enjeu social, car nous savons bien qui seront les plus touchés par la limitation de l’accès à ces ressources, leur raréfaction, nous savons bien qui sont déjà les plus touchés par la hausse des coûts.

Gatignon est très clair: il faut “un nouveau projet et de nouvelles alliances” pour qu’il puisse maintenir sa place. Il est également très clair à ce sujet dans son interview au Monde. L’écologie sert clairement de faire-valoir, jamais il ne parle pas de la nature, ni des animaux. L’écologie n’est là que pour justifier son discours social et réformiste, pour lui donner une coloration moderne, dans l’air du temps.

Gatignon est jeune pour un homme politique (il est né en 1969), et il se verrait bien faire carrière… Quoi de meilleur que les Verts, alors que le PCF s’effondre et que le PS s’essoufle? Et tant pis pour l’écologie, la vraie…

Voilà pourquoi il faut être exigeant et ne céder en rien sur les principes essentiels: la libération animale et la libération de la Terre!