Fête de la Nature 2016

Ce week-end, c’est la “fête de la Nature”, une initiative visant à faire découvrir la Nature, avec pas moins de 6000 possibilités de le faire dans toute la France.

On peut trouver les informations sur ce qui se passe dans son département ici. C’est forcément gratuit et cela va toujours dans le sens de la protection de la Nature, même si évidemment cela reste dans une orientation anthropocentriste le plus souvent.

D’ailleurs, l’un des organisateurs est EDF, un autre est l’Office National des Forêts…

Cela reste donc souvent contradictoire, mais évidemment cela peut être une excellente occasion de découvrir et de discuter, selon les situations.

Voici, à titre d’illustration, une présentation d’une initiative par le Réveil normand. On y voit tous les défauts possibles : insistance sur la dimension “conviviale” et “festive” propre à la “fête de la Nature” (qui a placé ce principe dans sa charte), associé à des activités typiques du genre comme les calèches, le transport à dos d’ânes, de chevaux, de poneys, “dégustation” en mode “terroir”, présence institutionnelle vigoureuse, etc.

Samedi 21 mai, la commune de Chéronvilliers, qui a reçu récemment le Label Terre Saine décerné par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable pour son engagement dans la charte d’entretien des espaces publics, organise la Fête de la Nature de 14h à 18h dans le Parc de la mairie. Cette manifestation est organisée en partenariat avec le Syndicat d’adduction d’eau potable de la région risloise et rugloise (SAEP 3R), présidé par Philippe Dorshies.

Marché bio, balades, démonstrations…
Au programme : marché bio (légumes, fromages, pain, cire), troc aux plantes, atelier bouturage pour enfants, découverte de la ruche et des abeilles, compostage, démonstration de matériel de désherbage alternatif, exposition sur la protection de la ressource en eau, balade en calèche tout l’après-midi (gratuit).

L’association 1001 légumes du Jardin de Beaumesnil tiendra par ailleurs à 15h une conférence les messicoles (fleurs de moissons, bleuets et coquelicots, entre-autres), qui permettront d’apprendre pourquoi elles sont en voie de disparition, quel est leur intérêt pour la biodiversité, voire d’autres utilisations, et comment participer à leur sauvegarde.

Suivra à 16h une conférence sur le thème « un potager sans pesticides ». Comment limiter les mauvaises herbes sans utiliser de produits ? Comment attirer les auxiliaires de culture dans son jardin ? Quelles sont les associations favorables et les cultures associées ?

Une benne sera mise à disposition pour collecter les pesticides et pour chaque dépôt, un sachet de graines et un ticket de tombola seront offerts. A 18h, tirage de la tombola.

Articles pouvant vous intéresser