Campagne pour le dauphin Galéon !

L’association One Voice lance une campagne pour le dauphin Galéon, emprisonné au “parc zoologique” de “Planète Sauvage” (sic!), à Port-Saint-Père près de Nantes.

On a pu entendre parler notamment de ce lieu il y a deux ans, en raison du transfert “indirect” de macaques nés là-bas à un laboratoire allemand de recherche pratiquant la vivisection.

One Voice a porté plainte pour aider Galéon, en s’appuyant notamment sur le constat d’Ingrid Visser, biologiste marine néo-zélandaise spécialiste des cétacés. Car ce sont de véritables conditions pénitentiaires que subissent les dauphins et dans cette situation tellement non naturelle, Galéon est en situation d’urgence.

Voici la situation présentée par One Voice :

Lorsqu’il a quitté le Parc Astérix en janvier 2015, laissant derrière lui sa mère et son groupe de naissance, la peau du jeune dauphin était encore intacte.

Aujourd’hui, des coups de dent en râteau, des lacérations, des blessures à vif, des traces de morsures la strient de la caudale au rostre. Des cicatrices anciennes attestent que le martyre de Galéo ne date pas d’hier.

S’ils se battent souvent en liberté pour se disputer les faveurs d’une femelle, même les dauphins mâles très âgés ne portent pas autant de marques que le jeune Galéo. Sans arrêt persécuté, son pauvre corps est un peu plus abîmé chaque jour.

Galéo a également perdu beaucoup de poids. L’arrière de son crâne s’affaisse peu à peu en «tête de cacahuète», signe généralement évocateur de malnutrition chez les cétacés.

Enfin, tout son corps est criblé de petits points noirs et d’auréoles de la variole des bassins, une infection principalement induite par le stress.

En août 2009, Bailly, sa mère, a commencé le travail en fin de show, lequel fut donc interrompu pour qu’elle puisse accoucher.

Ensuite, faute de bassin d’isolement approprié, tous les spectacles ont été suspendus pendant plusieurs semaines pour laisser le temps à Bailly d’élever son enfant sans être dérangée par les saltos de ses compagnons.

On s’extasiait alors sur le nouveau-né et, jusqu’à l’âge de deux ans, son dressage précoce ne manqua pas d’être suivi et illustré par de nombreuses photos sur le site du parc Astérix.

Quand il arrive à Port-Saint-Père aux côtés du petit Aïcko, Galéo perd aussitôt le soutien de sa mère. Il se retrouve seul, jeune mâle immature, face au caïd du parc, le «vieux» Péos à la gueule cassée, de dix ans son aîné.

Lui aussi est né au Parc Astérix, et c’est là qu’un mauvais coup reçu lors d’une bagarre entre femelles lui a déplacé la mâchoire. Dans son ombre, le jeune Océan, qui vient d’arriver de Bruges, les trois femelles venues de Hollande, Parel, Amtan et la pauvre Lucille, elle aussi fraîchement déportée.

Dès son arrivée, Galéo devient le souffre-douleur du groupe.

One Voice a lancé une pétition. Évidemment, il s’agit de diffuser l’information le plus possible et de soutenir la campagne!

Articles pouvant vous intéresser