Le vegan bar de l’Hôtel du Collectionneur à Paris

Nous avons connu ces derniers mois une vague très bobo et hipster s’appropriant le véganisme, afin d’en faire une “hype” existentielle.

Le processus a très bien marché et une sorte de courant “antispéciste” se développe en assumant totalement d’être en décalage complet avec la société, voire la réalité puisque la production de “viande” est en croissance exponentielle à l’échelle mondiale.

On est là dans une sorte d’évasion moralisante, mais toujours dans un cadre individuel, car cela ne s’accompagne pas d’engagement autre que relevant du “témoignage”.

La situation des refuges empire d’ailleurs encore cette fin d’été et l’arrivée d’un point de rupture va poser un vrai souci en plaçant beaucoup de monde devant des contradictions insolubles.

En attendant, donc, le véganisme se transforme donc en dandysme bourgeois, ou plutôt grand-bourgeois. En voici un exemple avec le “vegan bar” de l’Hôtel du Collectionneur.

Il s’agit d’un hôtel cinq étoiles de 478 chambres, avec un spa de 400 m2, en face du Parc Monceau et à côté de l’Avenue des Champs-Élysées et de la rue du Faubourg Saint Honoré.

La taille immense de l’endroit fait qu’il y a plusieurs restaurants, et donc un “vegan bar” dont voici la présentation.

LA TERRASSE DU PURPLE BAR – LE VEGAN BAR

A l’heure du déjeuner comme à l’apéritif, laissez-vous surprendre par la proposition de notre chef barman Alexandra Giraud et son équipe qui s’associent à G’Vine pour réinventer pour vous cette année des dégustations autour de la culture vegan, associant cocktails et gastronomie.

En intégrant le bien-être au plaisir, cet espace repensé dans une scénographie authentique propose des assiettes autour des fruits, légumes et protéines végétales : un lieu d’évasion où nos hôtes pourront vivre des expériences gustatives inédites, surprenantes et toujours gourmandes.

A l’heure du thé, un potager à herbes du Chef sera proposé aux clients. Chacun pourra, selon ses goûts et envies, sélectionner les herbes pour réaliser une décoction minute et un green tea sur mesure.
RÉDUIREOuvert tous les jours de 10h à 23h dès mi-avril, 30 places assises
Déjeuner vegan à partir de 30€
Tea-time 100% green à partir de 20€
Apéritif et soirée : cocktail à partir de 15€

Nous ne savons pas ce que sont des “dégustations autour de la culture vegan”, mais on voit bien qu’il s’agit ici pour l’hôtel de surfer sur ce qui est à la mode.

Les riches se veulent en bonne santé et moralistes parfois, pourquoi pas, cela rentre tout à fait dans l’optique charity business, etc.

Du moment qu’on reste dans l’entre-soi, dans “l’unique”, permettant de se distinguer, comme avec ce “pique-nique” de luxe proposé par le même hôtel…

PIQUE-NIQUE VEGAN AU PARC MONCEAU
A deux pas de l’hôtel, profitez du cadre enchanteur du Parc Monceau, pour un pique-nique vegan composé de produits du jour au choix du Chef.
Réservations au +33 (0) 1 58 36 67 97 ou hotesses.safran@thegatecollection.com
150€ pour 2 personnes / Option de portage aller-retour : 30€
A réserver 24h à l’avance

Bien entendu, du côté d’associations réformistes, comme L214, on trouvera très bien ce genre d’initiatives “qui fait avancer les choses”.

En réalité, toute cette intégration du véganisme dans les magazines de mode, les restaurants bobos des centre-villes, les tumblr et instagram de hipsters, les initiatives moralisantes universitaires, a une conséquence très grave.

Elle fait en effet que les gens normaux considèrent que le véganisme est quelque chose qui leur est totalement étranger, qui relève de la “mode” des grands bourgeois vivant indifféremment à New York, Londres ou Paris.

Alors que le véganisme devrait se diffuser à la base, en se fondant sur l’amour pour les animaux, dans un esprit populaire ; il y a désormais un véganisme qui se veut ouvertement “à la mode”, tout à fait conformiste, se revendiquant un moyen de se “distinguer” de la “plèbe”.

Articles pouvant vous intéresser