Les légumineuses promues par l’ONU

On n’en entend malheureusement pas parler, mais l’ONU a fait de 2016 “l’année internationale des légumineuses”. On sait à quel point: soja, pois chiche, haricot, lentille sont essentiels, puisqu’il s’agit de la source de protéines que nous mettons en avant.

L’ONU, dont l’administration sait bien que la production mondiale de “viande” conduit à une catastrophe, s’est aperçue qu’il n’existait même pas de base scientifique mondiale au sujet des légumineuses…

Aussi a-t-elle pris l’initiative de la constituer :

Les petites graines regorgent de nutriments et constituent une source fantastique de protéines.

De nombreux articles scientifiques ainsi que les tables et les bases de données nationales de composition des aliments contiennent des données relatives à la composition des légumineuses.

Cependant, aucune ressource exhaustive sur leur composition alimentaire, avec des données harmonisées et évaluées selon une norme commune, n’existe actuellement à l’échelle mondiale.

Pour combler cette lacune, la FAO travaille à la mise au point d’une base de données mondiale FAO/INFOODS sur la composition alimentaire des légumineuses, qui constituera l’une des principales réalisations de l’Année internationale. (…)

Une base de données sur la composition alimentaire est un outil qui catalogue les teneurs en micronutriments, en macronutriments et en phytochimiques des aliments.

La base de données mondiale FAO/INFOODS sur la composition alimentaire des légumineuses comportera deux volets: le premier sera un référentiel de données analytiques tirées de plus de 22 000 articles scientifiques et d’autres sources telles que des rapports de laboratoire non publiés; le second sera une interface facile à utiliser et illustrant les profils nutritionnels complets – y compris 28 nutriments et acides aminés—des différents types de légumineuses.

En clair, cela signifie aussi qu’aucun discours pseudo-scientifique niant le végétalisme n’a de fondement, dans la mesure où les légumineuses n’ont jamais été réellement étudiées…

Voici d’intéressantes présentations proposées par la FAO, l’organisation de l’ONU pour l’alimentation, au sujet des légumineuses.

Elles sont formulées dans une problématique mondiale. Cela doit être exactement la nôtre. Au contraire des zadistes, des décroissants, des localistes, des partisans catholiques de la sobriété, des réformistes de la cause animale, il faut avoir immédiatement une perspective mondiale… Les quarante prochaines années sont décisives!

Articles pouvant vous intéresser