Morgane Enselme : un exemple de capitulation bobo dans le véganisme

Le véganisme donnerait des maux de ventre… et ne plus être végan est une « délivrance » ! Ce sont les propos totalement aberrants et ridicules de Morgane Enselme, qui a participé à Secret Story et qui donne un exemple assez sévère de niaiserie.

Comme si l’alimentation végane n’était pas tellement infiniment variée qu’il serait possible, si c’était le cas, d’entièrement changer ce qu’on mange tout en restant végan…

Comment peut-on tomber aussi bas scientifiquement (ou si haut dans la mauvaise foi) pour prétendre qu’il faudrait manger de la viande ou du fromage ou encore des oeufs pour ne pas avoir de ballonnements ?

On a ici un exemple de mensonge, d’hypocrisie puisqu’en même temps elle prétend encore défendre les animaux, avoir le même niveau de révolte en faveur des animaux que le véganisme…

Expliquant même que le végétarisme n’est pas cohérent, alors qu’elle ne l’est même pas elle-même non plus. Quelle honte !

Pour cette raison, ce contre-exemple mérite l’attention ; sa vidéo, vue par pratiquement 500 000 personnes depuis la mi-novembre, vaut certainement le coup. C’est un exemple de capitulation bobo.

Des gens comme Morgane Enselme, il y en a eu et il y en aura. Car si la base du véganisme est incorrecte, si culturellement il y a corruption par les valeurs dominantes, alors tout s’effondrera inévitablement.

Les gens qui ne veulent pas trancher par confort, qui vivent dans le conformisme petit-bourgeois, qui profitent des effets de mode, qui n’aiment pas les animaux au fond mais simplement culpabilisent… ne sont pas des gens de confiance.

Le véganisme est tellement fort qu’il peut marquer n’importe quel esprit, mais il ne faut pas se leurrer : qu’attendre de quelqu’un comme Morgane Enselme qui passe à Secret Story et qui racole avec comme secret que son père est transsexuel ?

Le véganisme ne peut aller de pair qu’avec l’universalisme et non le relativisme, la libération animale et non la célébration de la jeune urbaine bobo fière de mettre ses cosmétiques et ses recettes sur instagram.

Le véganisme est une démarche stricte, imposant une délimitation stricte avec le conservatisme, le conformisme. Comme cela dérange les bobos dans leur vie quotidienne, ils sont prêts à inventer tout et n’importe quoi.

Ils seraient individuellement différents, ou bien il ne faudrait pas être extrême. Il faudrait surtout être antispéciste, ou bien flexitarien, etc.

Est-ce que cela veut dire que la vague « vegan » bobo est en train de passer, parallèlement à la tentative de l’industrie de promouvoir certains produits végétaliens dans la grande distribution ? C’est tout à fait possible et les prochains mois montreront ce qu’il en est.

Dans tous les cas, le véganisme à la mode, bobo, hipster, ne pourra de toutes manières pas tenir longtemps.

Articles pouvant vous intéresser