« L’alcool et la caféine ont créé la civilisation » ?!

Contrepoints.org est un média libéral qui vient de traduire un article intitulé « L’alcool et la caféine ont créé la civilisation ».

On l’aura compris, il s’agit de faire la promotion de tout ce qui peut être acheté et vendu, en cherchant des justificatifs pseudo-scientifiques, afin de justifier l’ultra-libéralisme.

L’article vient même d’un regroupement américain, le Cato Institute, présenté comme suit :

Le Cato Institute est un think tank américain, un centre de recherches en politiques publiques, dédié aux principes de liberté individuelle, de limitation de l’État, de marchés libres et de paix. Ses chercheurs et analystes mènent des études indépendantes et non partisanes sur un large éventail de questions politiques.

C’est donc tout à fait clair. Et quels sont les arguments pour justifier que l’alcool et la caféine auraient été à l’origine de la civilisation?

La thèse est résumée comme suit :

L’alcool a permis à la civilisation de démarrer et a certainement contribué à aider l’humanité à surmonter sa détresse pendant les périodes de pauvreté. Mais ce fut la caféine qui nous aida à entrer dans une histoire de prospérité.

Par détresse, l’article veut parler de la santé. L’humanité aurait cherché à tout prix à produire de l’alcool, qui ne serait donc pas un dérivé d’une production agricole, mais l’objectif initial…

Si l’être humain est devenu social, c’est pour se ! Platon, Aristote, Marx, Adam Smith n’y avaient-ils pas pensé !

Voyons cette hallucinante construction intellectuelle.

Tout d’abord, le justificatif pour cela serait la santé.

« La consommation d’alcool pourrait avoir favorisé la survie des premiers Homo sapiens.

À une époque où l’on ne savait ni purifier l’eau ni préparer la nourriture dans de bonnes conditions d’hygiène, le risque d’ingérer des microbes dangereux était si élevé que les caractéristiques antiseptiques de l’alcool rendaient sa consommation plus sûre que celle de produits alternatifs sans alcool ; et ce malgré les risques propres liés à l’alcool. »

Cela ne tient pas debout, pour une multitude de raisons, mais constatons simplement que l’alcool est un désinfectant s’il est à 70%.

Rien que cela rend la proposition absurde, à moins de penser que nos ancêtres ont survécu en buvant uniquement de l’alcool fort…

De là, l’article passe à l’étape suivante : les individus isolés ayant compris on ne sait trop comment qu’il fallait de l’alcool fort pour survivre, s’unissent pour en produire, donnant naissance à la civilisation !

« Les spécialistes considèrent maintenant que le désir de disposer d’un approvisionnement stable en alcool a pu motiver les débuts de l’agriculture et la sédentarisation. (…)

« La domestication des plantes était motivée par le désir d’avoir de plus grandes quantité de boissons alcoolisées, » soutient l‘archéologue Patrick McGovern.

On considère généralement que les hommes ont cultivé le blé pour avoir du pain et que la bière en fut un produit dérivé. Aujourd’hui, certains chercheurs comme McGovern pensent que ce pourrait bien être l’inverse. »

Puis, miracle, le café apparaît. Les humains passent alors d’une consommation quotidienne d’alcool fort au café, permettant de se développer de manière meilleure, car la caféine booste les idées, donnant naissance aux Lumières elles-mêmes !

« Avant le siècle des Lumières, les Européens buvaient de l’alcool à tous les moments de la journée.

Puis, suite aux échanges commerciaux avec le monde arabe, les comportements se mirent à évoluer : le café, riche en caféine, donc stimulant, se répandit sur le continent et remplaça l’alcool dont les effets sont dépresseurs.

Comme le disait l’écrivain Tom Standage, « L’impact de l’introduction du café en Europe au cours du XVIIème siècle fut particulièrement perceptible, étant donné que les boissons les plus répandues à l’époque, même au petit-déjeuner, étaient des petites bières et des vins à faible teneur en alcool.

Toutes deux présentaient moins de danger que l’eau qui risquait d’être contaminée… Le café… apportait une alternative nouvelle et sûre aux boissons alcoolisées. Ceux qui se mirent à boire du café à la place de l’alcool se retrouvaient alertes et stimulés dès le matin, plutôt que relâchés et en état de légère ébriété.

La quantité et la qualité de leur travail s’en trouva grandement améliorée. L’Europe de l’Ouest commença à émerger du brouillard d’alcoolémie qu’elle avait connu pendant des siècles. » »

Voilà comment l’article résume tout cela :

« La caféine est la drogue psychoactive la plus consommée dans le monde.

L’alcool a permis à la civilisation de démarrer et a certainement contribué à aider l’humanité à surmonter sa détresse pendant les périodes de pauvreté implacable qui ont représenté la plus grande partie de l’histoire humaine.

Mais ce fut la caféine qui nous donna les Lumières et nous aida à entrer dans une histoire de prospérité. »

Moralité : vive l’alcool, vive la caféine, vive le libéralisme !

Articles pouvant vous intéresser