1700 chiens et chats auraient été tués dans un refuge de Pau

C’est une affaire terrible, qui a été hier largement reprise par de très nombreux grands médias.

L’histoire est la suivante : l’association Animal Cross émet de très graves accusations, au moyen d’une enquête très approfondie, contre la  SPA de Pau.

Celle-ci aurait, selon Animal Cross, pratiquait la mise à mort générale d’animaux entre 2010 et 2013, tuant 1 700 chiens et chats adultes, dont la moitié avant le délai légal de 10 jours réservé à la recherche des propriétaires légaux.

Animal Cross explique qu’il y a eu une sorte de dérive complète :

“Il faut aussi signaler que la Spa de Pau Berlanne avait coupé tout pont avec les associations de protection des animaux locales permettant de trouver des adoptants plus facilement.

De même les bénévoles n’étaient pas les bienvenus et les chiens n’étaient pas promenés.

La Spa n’avait d’ailleurs pas un fonctionnement normal puisqu’il n’y avait plus d’assemblée générale depuis des années, ni conseil d’administration régulièrement et réellement élu.”

L’association considère également que l’enquête de gendarmerie a été insuffisante, ainsi que les deux inspections de la direction départementale de la protection des population.

Le 17 mai, on aura également la décision de la chambre régionale de discipline de l’ordre national des vétérinaires qui, il y a deux jours, a convoqué le vétérinaire travaillant alors à Pau.

Mais voici une vidéo faite par Animal Cross, expliquant toute l’affaire. Ce qu’on y apprend est terrible.

Articles pouvant vous intéresser