Presse Océan participe à la propagande anti-ragondins

Voici un excellent exemple de propagande contre la Nature. Rien que la couverture du quotidien régional Presse Océan en dit long…

On remarquera le racolage total de la couverture: « tué par le tram », « la gauche à cran », choc frontal », « les équipements sportifs décrépis »…

Et donc, en plus, « ces espèces qui pullulent en campagne s’aventurent aussi en ville… non sans conséquences ».

Des conséquences qu’on imagine catastrophiques, ce qui est expliqué en pages 2 et 3.

Mais qui est interviewé? Un « technicien à la FGDON », c’est-à-dire la Fédération Départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles.

Il s’agit en fait… d’un syndicat agricole. Drôle de pratique démocratique que de laisser parler de manière unilatérale un expert dont les intérêts sautent aux yeux… tant économiquement que culturellement, car on retrouve bien sûr les chasseurs.

Le site mis en lien, rae-commission.fr, vise les « rongeurs aquatiques envahissants », s’appuyant notamment sur 75 000 chasseurs.

Et revendiquant fièrement la mise à mort de pratiquement deux millions de ragondins et rats musqués en dix ans dans les Pays-de-la-Loire…

Un chiffre terrible, une mise à mort en masse littéralement terrifiante, parfaitement assumé par exemple dans la vidéo suivante.

On ne sera donc pas étonné du discours anti-Nature agressif, démesuré, faisant des ragondins des pillards de récolte porteurs de maladies agressives…

On ne s’étonnera pas, après, que les barbares puissent donner libre cours à leur démarche criminelle, comme lors du Massacre de ragondins devant la préfecture de Nantes en 2014  (voir également ici : De nouveau sur les barbares de Nantes).

On a ici affaire à des gens bien organisés, avec toute une idéologie, des intérêts matériels bien précis. Nul « spécisme », juste de la barbarie qu’il s’agit de faire disparaître!

Articles pouvant vous intéresser