“PMA-GPA : les Français sont pour”

Le Nouvel Obs – qui représente la gauche libérale dans les mœurs et sociale en économie, bref la gauche française aujourd’hui malheureusement – publie aujourd’hui un numéro qui nous confronte à une simple vérité : nous étions coincés et nous allons l’être encore plus.

Entre qui et qui, entre quoi et quoi ?

Entre les bobos qui, en prétendant représenter le progrès, prônent le turbo-capitalisme le plus violent, présenté comme le moyen d’obtenir des « droits »… Et les fachos qui s’organisent comme jamais en ce moment, justement sur les sujets de bioéthique, afin de faire passer leur conservatisme.

C’est le prix à payer pour la stupidité et le libéralisme, que les Français assument en toute bonne foi, avec un déni complet de responsabilité et de réflexion. Voici en effet les résultats sondages du Nouvel Obs sur la PMA et la GPA (même si bien entendu les sondages sont toujours à relativiser).

On y voit quelque chose qu’on peut aisément constater ces dernières années : comme pour le cannabis, l’opinion publique a été travaillée au corps et les résultats sont un effondrement moral devant les coups de boutoir du capitalisme débridé.

Le rejet de la Nature est, du côté d’une majorité de personnes, clair et sans appel dans ces chiffres.

Une majorité de personnes est désormais favorable aux mères porteuses, c’est-à-dire à la réduction du corps à une marchandise. C’est déjà le cas avec le travail, mais là cela va encore plus loin.

Le “droit à l’enfant” – c’est-à-dire le fait de payer pour contourner techniquement, par le marché, le principe du couple – est également assumé. Le marché triomphe, la Nature est niée. Tout s’achète, tout se vend – et c’est appelé liberté, choix, droit.

L’un des arguments hypocrites des pro-mères porteuses a toujours été que cela devait être gratuit. Il va de soi, et nous l’avons dit, que c’était là un mensonge pour faire passer la pilule. Et cela a marché. Et forcément, une fois la GPA ouverte, dans l’esprit du marché, alors le fait de payer apparaît comme normal, tout simplment normal…

C’est une véritable catastrophe, qui va évidemment ravir deux camps : les bobos et ultas libéraux, ceux qui se disent de gauche alors qu’ils parlent de droits pour aider la conquête de nouveaux marchés par le capitalisme… et tous les fachos et religieux qui se préparent à se lancer dans de vastes campagnes pour dénoncer tout cela au nom de la religion.

Nous allons être encore plus coincés entre le marteau et l’enclume… Alors que la planète se meurt, assassinée par une humanité qui rêve soit du moyen-âge, soit d’une modernité où tout s’achète et se vend…

Articles pouvant vous intéresser