A propos de quelques commentaires

De multiples questions nous ont été posé sur le Livre d’or. Encore une fois, tout cela demande du temps car nous voulons mettre à disposition de nos lecteurs et lectrices le maximum d’articles et d’explications claires, afin que chacunE puisse se faire son opinion. Bien entendu, un article sur le roman du “Gang de la Clé à mollette” (un grand classique américain de l’écologie radicale) est en préparation, comme bien d’autres. Ce n’est qu’un début! Mais on peut déjà répondre ici à quelques points soulignés.

Une première personne nous demande:

Bonjour,
j’aimerais savoir quelles sont vos positions par rapport à l’avortement s’il vous plait, en effet, je suis curieuse de savoir ce que les grands défenseurs de TOUTES les vies pensent de ça…

Le ton de la question est révélateur: la personne s’imagine nous “piéger.” La question est tournée pour que soit nous disions que nous sommes favorables à l’avortement et alors nous serions (soi-disant) en contradiction avec la défense de toute vie, soit que nous affirmions être contre, et alors nous serions des réactionnaires.

C’est évidemment une incompréhension totale de la réalité. Déjà, parce que bien entendu que nous sommes favorables au droit à l’avortement, la question ne se pose même pas, le féminisme est une composante essentielle du véganisme. On peut même dire que le véganisme est lui-même une composante essentielle du féminisme.

Ensuite, parce que l’avortement n’est pas un acte “banal” comme le sous-entend la question. Dans un monde idéal, il n’y a pas besoin d’avorter, et comme nous ne vivons pas dans un monde idéal, rien n’est plus absurde que d’opposer la défense de toute vie avec le fait que les femmes ont à mener de grandes batailles pour leurs droits.

Pourquoi? Parce que rien n’est plus absurde que d’opposer féminisme et véganisme! L’un ne va pas sans l’autre!

Une autre personne fait la remarque suivante:

Bonjour,

Je viens de découvrir votre site dans une discussion sur un site anar. Il y a des choses intéressantes et pas mal de liens à explorer. Ca fait toujours plaisir de découvrir d’autres “guerriers de l’arc-en-ciel”.

Autrement je partage tout à fait les questionnements de blanc marron (ce n’est pas un hasard, nous sommes assez proches idéologiquement) et je suis plutôt déçu par votre réponse concernant l’incompatibilité en gaïa et la civilisation. L’argumentation “vous utilisez un ordinateur pour critiquer la civilisation” n’est pas digne de la qualité générale du site. Certains ont essayé de lutter contre la civilisation avec des massues, ça ne marche pas.

Je crois que vous devriez un peu plus étudier la problématique de la technologie.

Salutations

Il est vrai que c’est facile, toutefois cela n’en est pas moins vrai: rien n’est plus moderne et plus civilisé que la critique anti-civilisation. Nous profitons des ordinateurs, mais aussi des hôpitaux, des écoles, des bibliothèques, de la musique, etc.

Alors évidemment beaucoup de choses sont à faire et à refaire. Mais balancer tout par dessus bord, cela n’a pas de sens, à moins de faire comme comme Theodore Kaczynski et d’aller habiter dans une hutte dans la forêt.

De plus, ce pessimisme mène à des chemins douteux. Sur le site mis en lien de la part de l’auteur de la critique – http://anarchieverte.ch40s.net/ – on retrouve justement comme lecture le document de Theodore Kaczynski, dont nous avons parlé ici (avec une critique bien entendue). Problème: Theodore Kaczynski est contre le progrès, contre le féminisme, d’ailleurs contre le véganisme, etc. Le mettre en avant sans critique est étrange.

Pire, et même très grave, inacceptable même, le site présente un manifeste qui a été écrit par “Hans Cany”, un nazi se présentant comme un “national-anarchiste” et se mettant en scène comme un punk batcave.

La revue antifasciste Réflexes fait sa bio de la manière suivante:

Ancien militant de la Jeunesse Communiste passé à l’Alliance Ouvrière Anarchiste (1990-1994). Ce petit groupe anarchiste individualiste affichait un soutien très clair au courant négationniste et à Robert Faurisson au nom de l’athéisme, l’extermination des juifs d’Europe étant assimilée à une nouvelle religion. Par la suite H. Cany rejoindra la mouvance NR et écologiste radicale en 1994, Nouvelle Résistance défendant alors une politique de « front uni contre le système ».

Il restera proche d’Unité Radicale en signant en 1997 le Manifeste des 31 pour exiger l’unité des nationalistes-révolutionnaires [« Jeune Résistance » n°6, mai 1997] puis l’Appel de la Coordination de janvier 2001 pour l’unité du mouvement national. La fin d’Unité Radicale en 2002 le verra se réorienter sur la promotion du « national-anarchisme » ou « nationalisme libertaire » qu’il définit dans Rébellion n°6 (mai-juin 2004). Il prend alors la défense du régime communiste vietnamien. Il est également l’animateur du forum WARDANCE et collaborateur occasionel de la revue néo-païenne Message du Groupe Druidique des Gaules.

Bref, critiquer la civilisation peut être intéressant, mais si c’est pour se retrouver avec des pessimistes, des misanthropes, des nazis, dont le “quasi vegan” Hans Cany qui veut que tous les Français aient les yeux bleus… bonjour l’angoisse.

Nous sommes pour la libération animale et la libération de la Terre, certainement pas pour “une redécouverte de nos véritables racines spirituelles ancestrales” (sic)!

Il y a en fait même franchement lieu de douter de la sincérité de ce site “anarchie vert”, dont ni le style ni le contenu ne correspondent aux vrais anarchistes verts dont nous parlions tout récemment avec le site chilien Liberacion Total (rappelons que le style insurrectionnel est proche de celui mis en avant en France par Non Fides).

Cela ressemble donc bien plus à un entrisme de ce Hans Cany pour faire passer son “national-anarchisme” maquillé en “anarchie verte”.

[AJOUT: ce qui semble bien le cas, puisque sur ce site, on trouve le “manifeste” signé… “Hans Cany / Anarchie verte”! Ce qui confirme bien que ce site “anarchie verte” n’a rien d’anarchiste, et qu’il s’agit en réalité d’une opération fasciste d’infiltration – manipulation. Le site “anarchie verte” semble en effet en apparence ne pas connaître Hans Cany, et seul un commentaire anonyme et élogieux le présente comme un grand activiste…]

Enfin, un dernier commentaire nous dit (entre autres):

Les autochtones amazoniens m’ont appris une chose : tout est admirable dans la nature, les plantes comme les animaux. Ils disent toujours “nos soeurs les plantes, et nos frères les animaux”, mais dans votre site, on parle toujours de libération animale, jamais de libération végétale ! Comme si vous faisiez de la discrimination au sein du Vivant ! Mais tout est respectable dans le Vivant. Il ne faut pas être raciste (certains disent “spécistes”)et mépriser nos soeurs les plantes !
Qu’en pensez-vous ?

Nous sommes bien entendu d’accord pour considérer que les végétaux doivent se voir reconnaître des droits, mais c’est ce que nous voulons dire quand nous parlons de la libération de la Terre.

C’est un problème important d’ailleurs: aujourd’hui la majorité des vegans se cantonne dans les “droits des animaux”, sans voir que les végétaux en ont aussi, et d’ailleurs que sans les végétaux, il n’y a plus de vie animale.

Il y a un énorme mépris envers les végétaux. Cela aussi il faut le changer!

Articles pouvant vous intéresser