L’éthique Bishnoï à l’égard du monde végétal et animal

Comme le rappelle l’article ci-dessous, nous avons déjà parlé des Bishnoïs. Cette tribu indienne partage sa vie avec les animaux. Ces membres végétariens ne sont pas vegan bien que leur vie tourne autour des animaux : les mères allaitant leur nouveau-né peuvent allaiter aussi un jeune faon ou tout autre bébé orphelin, les Bishnoïs ne font pas de feu la nuit afin de ne pas brûler d’insectes.

Parmi les 29 règles dictées par leur gurû Jamboji (ou Jambeshwar) figure un mode de vie basé sur des principes écologiques, le respect pour tous les animaux et la protection des antilopes en particulier.

L’antilope ci-dessus (antilope cervicapra) est vénérée par les Bishnoïs car elle serait la réincarnation de leur gurû Jambeshwar. Pour la protéger, ils et elles sont prêts à sacrifier leur vie (tout comme pour éviter qu’on ne coupe un arbre).

Chaque jour des centaines de paons, pigeons et gazelles se voient offrir du millet. Des réservoirs d’eau ont été construits pour étancher leur soif et les animaux malades sont soignés et alimentés à la main.

Articles pouvant vous intéresser