Hystérie anti-rats et animaleries coupables

L’info a circulé dans les médias, suite à un message des ministères de la Santé et de l’Agriculture: 12 cas de "cowpox" ont été signalés à l’Institut de Veille sanitaire depuis le début de l’année 2009.

Il s’agit d’infections cutanées, qui provoquent généralement chez les personnes immunocompétentes des lésions limitées de la peau qui ont initialement un aspect inflammatoire avec rougeur et œdème.

Elles peuvent éventuellement être associées à de la fièvre, des ganglions et des douleurs musculaires. Il n’existe pas à ce jour de traitement spécifique pour ces infections. Quant à la cicatrisation, elle apparaît dans un délai moyen d’un mois.

Les médias ont accué les rats, mais en réalité les coupables sont les animaleries, les rats ayant amené l’infection ayant été achetés comme des marchandises dans ces commerces.

Les rats ont en effet été achetés entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 dans 6 animaleries de l’Oise, du Nord, du Pas-de-Calais et du Loiret : Zooland (60280 Venette), Amiland Englos (59320 Haubourdin), Animal Store (62100 Calais), Animal Store (62210 Longuenesse), Jardiland (45770 Saran) et Les Serres de Rouvroy (62320 Rouvroy).

« Les personnes ayant acheté un rat dans l’une de ces animaleries entre la mi-décembre 2008 et la mi-janvier 2009 sont priées de le ramener », indiquent ainsi les ministères.

Lesquels ajoutent que « le virus de cowpox est une zoonose qui sévit à l’état endémique en Europe de l’Ouest, y compris en France où les petits rongeurs constituent le réservoir principal du virus. Les infections sont rares chez l’homme mais pas exceptionnelles. L’homme se contamine en manipulant des rongeurs sauvages ou de compagnie ou en étant griffé par un chat lui-même contaminé par un rongeur ».

Bref, rien de grave comme maladie, mais l’hystérie anti-rats est encore de vigueur…

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire