Le scorpion, victime de l’irrationnel

Parmi les animaux non humains victimes du fantasme et de l’irrationnel, on trouve le scorpion.

A la peur des insectes en général, et notamment des araignées (les scorpions faisant partie de la même famille), s’ajoute celle du venin; qui serait une preuve de la soit disant "agressivité" du scorpion vis-à-vis des êtres humains. Pourtant, le venin n’a que peu d’effets sur les êtres humains, provoquant douleur, engourdissement et gonflements, seules quelques très rares espèces pouvant éventuellement être dangereuses.

Mais ici on retrouve encore la conception destructive voulant que les êtres humains puissent aller n’importe où sans avoir d’ennuis, même au fin fond de la jungle!

 

 

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire