La souffrance des crustacés

La souffrance des crustacés, voire des animaux en général est un phénomène particulièrement nié par les scientifiques. Là, on a pourtant un point de vue contraire, mais issu de… tests horribles.

L’équipe des chercheurs Bob Elwood et Mirjam Appel de l’Université Queen’s a en effet « étudié » les réactions de bernard-l’ermite à de petites décharges électriques. Les résultats complets de cette enquête sont publiés dans le journal anglais Animal Behaviour.

Les chercheurs ont ainsi été « surpris » de constater que ces crustacés décapodes réagissent aux chocs, mais tentent aussi d’éviter d’autres décharges électriques après une mauvaise expérience!
Le Pr Elwood affirme que cette découverte doit mener à d’autres expériences afin de s’assurer que les crustacés, largement utilisés dans l’industrie alimentaire, ne souffrent pas lorsqu’ils sont tués…

Là on a encore un double décalage : déjà parce que le scientifique en question « oublie » que jusqu’à présent la science ne s’en est pas souciée, ou plutôt, a nié cette souffrance.
Ensuite, parce que ce sont les grandes entreprises qui décident, et pas le professeur qui verra très certainement son budget fondre ou disparaître…

Oui, les crabes, les crevettes, les langoustines ressentent la douleur et ils s’en souviennent. Devenez vegans! Et si vous l’êtes, développez tout autour de vous la pratique du veganisme !

Articles pouvant vous intéresser