Menacée de licenciement pour avoir sauvé une grenouille

Une Française conductrice d’autocars est menacée de perdre son emploi en Allemagne pour avoir préféré arrêter son véhicule au lieu d’écraser une grenouille. L’incident remonte au 28 mars.

Ce soir-là, Christina Pommerel, 46 ans, une Française qui travaille comme chauffeur depuis 13 ans pour la compagnie d’autocars RBO à Ratisbonne (Bavière, sud), stoppe soudain son bus car elle a repéré sur la route un batracien.

Elle descend du véhicule, ramasse l’animal pour le déposer sur le bas-côté, et reprend immédiatement sa route. Mais l’incident déplaît à certains passagers, agacés du fait que le bus comptait déjà 20 minutes de retard. Dans les jours qui suivent, la conductrice se voit signifier sa suspension.

L’intéressée plaide sa bonne foi : «Qu’est-ce que je devais faire ? Ecraser la grenouille ? J’ai fait mon travail, j’ai sauvé une vie», se défend-elle. Devant le remue-ménage provoqué par cette affaire – la Française a reçu le soutien d’associations de défense des animaux -, la direction de la compagnie d’autocars a finalement indiqué cette semaine qu’elle était prête à revenir sur sa décision, si l’amie des bêtes acceptait de «changer de comportement».

Articles pouvant vous intéresser