L’ALF s’invite au procès en Autriche

Une action de l’ALF a eu lieu en Autriche, dont voici le communiqué (l’original peut être lu ici), alors que les médias ont passé sous silence cette action se déroulant pourtant dans un contexte très particulier.

Cette action vise en effet un magasin de la chaîne Kleider Bauer, qui est l’une des principales cibles des activistes légaux (voir une vidéo ici) passant dans le procès monstre (dont nous faisons régulièrement le compte-rendu).

Or, les responsables de Kleider Bauer sont justement en train de témoigner contre ces activistes, lors des dernières journées du procès…

« Les animaux et les humains sont soumis à la même logique capitaliste de rapports d’utilisation.

Une logique où il est considéré comme allant totalement de soi d’exploiter et de tuer.

Une composante de l’exploitation est l’industrie de la fourrure, qui signifie pour les individus animaux l’enfermement, une souffrance insupportable et la mort.

Un monopole qui est impliqué dans cette industrie est Kleider Bauer !

Prenant parti pour les animaux, nous avons placé en mars un engin incendiaire miniature dans une succursale de Kleider Bauer, à Innsbruck.

Cet engin incendiaire miniature, qui devait la nuit mettre en marche les systèmes anti-incendie, était si petit que nous avons pu le cacher dans un paquet de cigarettes.

Avec l’aiguille d’une montre-bracelet nous avons relié le circuit électrique à une ampoule, qui devait embraser l’allume-barbecue.

Puisque Kleider Bauer se sert pour ses intérêts, dans le but du profit, des êtres vivants capables de sensations, exige leur emprisonnement, leur meurtre et leur découpage en morceaux, nous considérons comme notre devoir moral de nous confronter, par l’action directe, aux exploiteurs et exploiteuses, aux meurtriers et aux meurtrières.

Comme Kleider Bauer et la police n’ont pas voulu informer l’opinion publique de cette action, nous le faisons ici savoir.

Le sang sur les mains de Kleider Bauer ne se laisse pas laver par des jurys et des enquêteurs corrompus. Nous n’arrêterons pas, tant que les coupables ne prennent pas leur distance vis-à-vis du marché avec la mort.

Contre la domination, pour la vie.

ALF. »

Articles pouvant vous intéresser