Traces d’animaux du Québec

Dans Traces d’animaux du Québec, un guide édité chez Broquet et signé Mark Elbroch, l’amoureux de la nature aura de quoi s’occuper. Ce guide d’identification de différents mammifères qu’on trouve en Amérique du Nord est très précis, voire savant, tout autant dans ses explications générales de la science du pistage que dans ses photographies d’empreintes et de traces laissées dans la nature par nos amis sauvages.

Après un premier chapitre d’introduction sur les différentes approches d’observation du terrain, la moitié du volume est consacrée de manière très détaillée à l’étude des empreintes d’une trentaine de mammifères. Nous appendrons à bien différencier les griffes, les coussinets digitaux, les coussinets plantaires et les ergots de chaque animal et les marques très particulières laissées par les animaux à sabots.

 

Une bonne partie du chapitre est consacrée à l’apprentissage des différentes allures – le pas, le trot ou le galop – des animaux selon l’emplacement des empreintes des pattes antérieures et postérieures. En sachant reconnaître l’allure de l’animal, le pisteur pourra comprendre comment l’animal de déplace et dans quel état d’esprit il évolue.

L’auteur ne lésine pas sur les images. De très nombreuses photographies, des coupes, et des dessins grandeur nature viennent illustrer le volume, véritable petite bible du randonneur passionné de nature sauvage. Avec l’étude des empreintes vient forcément aussi l’analyse des excréments et de l’urine de ces petites bêtes. Outil d’ailleurs indispensable pour qui veut comprendre leur alimentation et leur comportement. Par exemple, les différences entre les restes du lynx roux, du loup gris ou du coyote sont aussi marquées que les distinctions entre les empreintes elles-mêmes.

Les marques sur les végétaux sont autant de signes de reconnaissance du passage des différents mammifères. Ainsi, ours et orignaux ne s’attaquent pas aux arbres uniquement pour se nourrir, mais aussi pour marquer un territoire en se frottant le corps ou la tête pour y laisser leur odeur.

Avec un livre aussi précis et aussi bien illustré, le débutant, tout comme l’amateur aguerri, pourra y trouver son compte. Le volume est d’abord paru en anglais en 2003, sous le titre Mammal Tracks&Sign, chez Stackpole Books. On regrette qu’il n’y ait pas une courte biographie de l’auteur et écologiste américain Mark Elbroch, qui semble infiniment calé dans le domaine. En tapant son nom sur l’internet, on apprend que ce dernier a plusieurs livres à son actif et qu’il se spécialise depuis quelques années dans l’étude du couguar de Californie.

________________________________________________________________________________

Traces d’animaux du Québec, de Mark Elbroch, Éditions Broquet, 360 pages. 29,95 $, www.broquet.qc.ca

http://www.cyberpresse.ca/

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire