Russie: les ours polaires disparaissent dans la région de la Tchoukotka

Les ours polaires disparaissent dans les régions arctiques de la Tchoukotka, victimes de la fonte des glaces et abattus par les hommes, a mis en garde vendredi un expert du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

"Si la tendance se poursuit, cette population va disparaître très rapidement"…  a déclaré Nikita Ovsianikov, un chercheur du parc naturel de l’île de Wrangel en Tchoukotka (nord-est de la Russie), qui a passé 18 ans a étudier les ours blancs dans la région.

"Nous devons créer de nouvelles régions protégées dans l’Arctique", a ajouté M. Ovsianikov, qui a mené des recherches pour le compte de l’IFAW.

La diminution des surfaces de glace de l’Arctique force les ours polaires à vivre l’été sur la terre ferme, où ils ont des difficultés à trouver de quoi se nourrir et s’aventurent dans les villages où ils courent le risque de se faire abattre.

Les fourrures d’ours polaires sont également de plus en plus prisées en Russie où il est strictement interdit de tuer ces animaux sauf pour se défendre. L’IFAW estime à environ 100 le nombre d’ours polaires tués illégalement chaque année en Russie.

Il existe environ 22.000 ours polaires dans l’Arctique. Cinq mille d’entre eux occupent la Tchoukotka et l’Etat américain d’Alaska.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire