Potentiel hydroélectrique français et Autriche dénucléarisée

On entend systématiquement l’argument suivant en ce moment : sans le nucléaire, un pays moderne ne peut pas exister. Bien entendu cela est faux, la majorité des pays dans le monde n’a pas le nucléaire.

Mais plutôt que de parler en général, nous allons ici parler d’un exemple utile comme contre-argument. Il s’agit d’un pays moderne et européen, connu et où le niveau de vie est élevé, sans nucléaire et où, cerise sur le gâteau, le nucléaire est même interdit constitutionnellement.

Bien entendu chaque pays a ses problèmes, ses domaines où il est avancé et ses retards. Ainsi paradoxalement, les activistes vegans ont justement dans ce pays – l’Autriche – tellement progressé dans l’opinion publique qu’il y a une criminalisation qui est faite les accusant de former une « mafia » contre l’industrie.

Mais cela ne doit pas empêcher de voir que dans ce pays il y a une hégémonie complète contre le nucléaire.

D’où vient leur énergie électrique alors ?

Elle provient à 29,9 % de l’énergie hydraulique, à 38,6 % des énergies renouvelables (avant tout la biomasse).

Ensuite, on trouve 17,2 % de gaz naturel, 11,7 % de pétrole, 2,6 % de charbon.

En France, l’énergie hydraulique ne représente que 12,4% du total, alors que le nucléaire fait 76,2% et les centrales thermiques classiques 10,4%.

On pourra arguer que l’Autriche dispose de la possibilité d’un fort parc hydroélectrique, comme la Suède par exemple aussi. Voici un petit tableau de comparaison:

C’est également le cas en Norvège, au Brésil, en Islande, etc. Cependant, en France le parc hydroélectrique est déjà important, avec 447 centrales construites entre 1896 et 1996, et 239 grands barrages dont 149 de plus de 20 mètres.

Et on considère que le potentiel hydroélectrique français n’est employé qu’à 75%. La conclusion est logique : il faut améliorer le réseau existant et prolonger l’effort.

Voici la carte des cours d’eau en France.

Améliorer le réseau, car l’âge du parc est le suivant : 75 % des aménagements ont plus de 24 ans, 50 % plus de 44 ans, 25 % plus de 74 ans.

De plus, de petits systèmes peuvent être employés ; en fait, les possibilités sont immenses.

Ce qui nous ramène en Autriche et son refus catégorique du nucléaire. Une centrale, la centrale nucléaire de Zwentendorf, a été construire de 1972 à 1977. Mais un référendum au sujet de son ouverture fut marquée par un court rejet.

Le résultat fut que la centrale n’a jamais ouvert, et que l’hégémonie du lobby du nucléaire s’est effondrée comme un château de cartes. La vague anti-nucléaire a alors emporté toutes les positions ennemies, jusqu’à la loi de 1999 inscrite dans la constitution.

Voici ce que dit la loi, inscrite dans la constitution:

13 août 1999

Loi constitutionnelle de la république pour une Autriche dénucléarisée

Le conseil national [chambre basse du parlement] a décidé :

1.En Autriche, il n’y a pas le droit de produire des armes nucléaires, de les stocker, de les transporter, de les essayer ou de les utiliser. Il n’y a pas le droit de mettre en place des installations pour le stockage d’armes nucléaires.

2.Des installations qui ont comme but l’obtention d’énergie par la fission nucléaire n’ont pas le droit d’être construites en Autriche. Dans la mesure où certaines existent déjà, elles n’ont pas le droit de rentrer en fonctionnement.

3.Le transport de matières fissiles est interdit sur le territoire national, dans la mesure où rien ne s’oppose aux obligations internationales. Est exclu de cette interdiction le transport pour des buts exclusivement pacifiques, mais pas pour des buts d’obtention d’énergie par la fission nucléaire ou bien l’élimination de leurs déchets. Aucune exception n’est possible.

4.Il est à vérifier par la force de la loi que les dégâts qui existeraient en Autriche en raison d’un accident nucléaire soit dédommagés, et que cela soit également autant que possible le cas lorsque le fautif est étranger.

5.Il appartient au gouvernement d’appliquer intégralement loi constitutionnelle de la république

Quand on veut, on peut: il suffit de changer de style de vie, de s’orienter vers les énergies renouvables, tant le solaire que l’hydraulique. Le serveur hébergeant LTD tourne à l’énergie solaire, cela serait aisément généralisable… si l’on assume une culture tournée vers notre planète, et non contre elle.

Sinon, on a comme résultat des choses ressemblant à ces terribles photographies de l’intérieur de la centrale de Fukushima 1.

Articles pouvant vous intéresser